2018 < 2017 < 2016 < 2015 < 2014 < 2013 < 2012

Compét' 2018

              Avril < Fév-Mars

GP de Sernhac

Bouquet pour Dom', podium pour J-Louis...

Dom' vainqueur en "2ème caté"
Dom' vainqueur en "2ème caté"

18 Avril 2018

Le Dimanche 15 Avril, se disputait le 2ème Grand Prix de Sernhac, une FSGT organisée par l'EC Nimes sur un très intéressant circuit d'une dizaine de bornes avec une belle bosses au sommet de laquelle était jugée l'arrivée. Et il y avait du monde au départ avec 170 coureurs dont dix coureurs du club: Alex, André, Christophe, Domi, Georges, J-Claude, J-Louis, Morgan et les deux Philippe.

       Dans la course du premier groupe (1,2,3,J), sur 93 km, une échappée se formait dès le second tour, et bien sur Domi ne ratait pas le coche... Problème, sur les neufs échappés, il y avait quatre coureurs du Béziers MC...! Dans le dernier tour, trois coureurs parvenaient à sortir, F. De Marans (AC Montagnac) et J. Soliva et L. Albert (Béziers MC), mais Dom' ne pouvait y aller, alors que le peloton se rapprochait fortement. Dom' venait tout de même arracher une très belle 6ème place au scratch derrière les "jeunots" et, cerise sur le gâteau, il terminait premier des "2ème caté"... un bouquet de plus pour lui et le club.

       Dans la course du second groupe, qui regroupait féminines,minimes, cadets, "5" et "4", excusez du peu (on verra en fin d'article que ce n'est pas ce qui était prévu !) ça partait pour 63 km. Et vu le nombre de partants (plus de 100) et les grosses différences de niveau, il y en avait vite de partout !  Le départ est compliqué pour "Dède" qui n'a pas les bonnes jambes aujourd'hui, et au fil des tours c'est dur aussi pour Christophe, qui pensait, comme "Dède", Georges, etc, courir avec le "3ème groupe".

Assez vite un groupe s'isole à l'avant, mais est repris avant le final, alors que Philippe H., déjà malchanceux (chute) à St Julien-les-Rosiers, voit la "scoumoune" lui tomber dessus à nouveau avec une crevaison malvenue. A l'amorce du dernier tour, J-Claude, qui a déjà retrouvé les jambes deux semaines à peine après sa reprise, tombe les dents et il remonte Alex et J-Louis en tête de paquet en vue du sprint.

Une troisième place méritante pour J-Louis
Une troisième place méritante pour J-Louis

Le sprint lancé dès le bas de la bosse est remporté par le Sétois Galtrand, alors que Philippe toujours bien en jambes termine 15ème (et 13ème de la caté). J-Louis est de peu derrière et prend la 3ème place en "5ème caté", juste derrière Morgan (qu'une erreur de classement rejette à l'arrière...!). Alex, Jean-Claude, Georges rentrent également dans le peloton alors que Christophe, lâché un peu plus tôt, termine courageusement quelques minutes après.
       Après le positif, le négatif... Si on veut que les coureurs un peu "justes" ( les 5ème "caté" en particuliers) désertent les courses FSGT pour rejoindre les courses Ufolep, où les niveaux et catégories sont respectés, il faut continuer comme ça, en ne respectant pas les règles prévues avant la course... Quand on dit qu'il y aura trois départs différents, on fait trois départs différents, et on ne fait pas partir ensemble, les 4, les 5, les cadets, les minimes et les filles, surtout quand la participation est importante et que la longueur du circuit se prête à trois départs: sinon les "5" ont l'impression d'avoir été bernés et ne reviennent plus, et on peut les comprendre; de plus, de gros écarts de niveau dans un peloton important n'est pas un gage de sécurité. Il est important, sauf cas de participation exceptionnellement faible, de respecter ce qui est prévu à l'avance dans le règlement de la course.

Alex et Morgan aux dossards !
Alex et Morgan aux dossards !

D'autant plus que ça a une incidence sur les classements où, pour le profane, il est difficile de se retrouver: en effet, on retrouve un classement "3 et 4", alors que ce sont deux catégories qui ne sont pas parties ensemble et n'ont pas fait la même distance !! Il faut faire un classement par groupe: si il y a deux groupes deux classements, si il y a trois groupes, trois classements. Il faudra aussi réfléchir pour faire en sorte que le temps passé aux engagements ne prenne pas "des plombes"...: ouvrir les engagements plus tôt, mettre plus de "préposés" aux engagements, faire des pré-inscriptions, etc... Je n'ai malheureusement pas pu être à cette course, mais j'ai eu des "remontées" de plusieurs participants, et je me fais leur porte-parole...!

En tout cas, ceci dit, c'était une belle course sur un beau circuit avec une très belle participation et une très belle remise des prix, comme sait le faire l'EC Nimes, l'EC Nimes qui est d'ailleurs "exonéré" de "l'embrouille" sur les deux départs, il fallait le signaler !...

Et puis le club est toujours sur une bonne dynamique... Bravo les gars !

Photos ici

Classements club ici

Classements complets ici

GP de Vedène

Eric second...

Une belle deuxième place pour Eric ------------------
Une belle deuxième place pour Eric ------------------

17 Avril 2018

Le Dimanche 15 Avril, il y avait le choix pour les courses. La FSGT de Sernhac l'après-midi (voir ci-dessus) ou bien l'Ufolep de Vedène en fin de matinée.

C'est Vedène qu'avaient choisie Eric et G2J, où ils prenaient le départ de la course "GS" sur une boucle de 3 km à parcourir 17 fois, soit 51 km: un circuit tout plat, si ce n'est une petite bute, qui convient parfaitement à leur qualité de rouleurs; et le résultat l'a confirmé...

Après plusieurs escarmouches, un coureur parvenait à prendre le large. Dans le dernier tour Eric mettait le turbo en route pour emmener le sprint à G2J pour la seconde place, mais tout à son effort il ne s'est pas aperçu qu'il allait trop vite et qu'il avait décroché le peloton...! Et il passait la ligne en seconde position...! Il retrouve de bonnes jambes, et avec les quelques kilos perdus, ça augure d'une bonne suite !!  J-Jacques, surpris par cette "remontada" impressionnante, terminait quant à lui dans le peloton.

Un podium de plus qui maintenait la bonne dynamique sur laquelle surfe le club depuis le début de la saison et qui laissait espérer une positive attitude pour l'après-midi à Sernhac...

Classements club ici

Classements complets ici

Gran Fondo Gassin Golfe de St Tropez

Quel chantier...!

Loïc, dans le final, et moi au sommet du Canadel
Loïc, dans le final, et moi au sommet du Canadel

09 Avril 2018

La barre des mille participants était très largement franchie sur cette "Gran Fondo- Gassin Golfe de St Tropez", dont 730 sur le parcours de 163 km (2600m D+), le seul qualificatif pour les prochains mondiaux "UCI Gran Fondo" qui se dérouleront début Septembre à Varèse en Italie. Et parmi ces 730 venus chercher un sésame pour l'Italie, Loïc et moi (Valentin courrait pour son club FFC de Montagnac), mais aussi un contingent étonnamment nombreux d'étrangers de toutes nationalités: 303, soit plus de 40% ! Et puis aussi un invité de dernière minute dont tout le monde se serait passé: un très violent vent du Sud qui avait valu au département du Var un classement en alerte orange vent la veille.

Le Dimanche matin, à 8h, c'était le grand départ, ou plutôt les grands départs, car les organisateurs avaient décidé de faire deux départs différés de 5mn (même un peu plus !) pour le "163 km": les 18-49 ans d'abord, puis les 50 ans et plus dans une deuxième vague...: et ça j'aime pas, car pour le classement scratch ça fausse un peu la donne car on ne peut pas "profiter" des bonnes roues sur les 20-30 premiers km, et de plus, comme ce n'était pas très surveillé au niveau des sas, certains petits malins (pour ne pas dire tricheurs !), n'ont pas hésité à changer de sas !!

Loïc à la "flamme rouge": bientôt la délivrance !!!!!!!!!!
Loïc à la "flamme rouge": bientôt la délivrance !!!!!!!!!!

Bref, départ ultra rapide pour essayer de remonter un maximum de monde sur les 30 premiers kilomètres, mais arrivé au pied du Canadel j'étais déjà un peu entamé, et il en était de même pour Loïc qui avait du "souquer" ferme pour revenir sur la tête de la "première vague". Au sommet du col Loïc basculait avec un groupe de contre, derrière les "jeunots", et en ce qui me concerne il me manquait 30 m pour "basculer" avec la tête de ma "vague". Au sommet, sur la route des crêtes, comme prévu le vent est violent, mais plutôt dans le bon sens, mais dans la descente, ça devient très dangereux. Puis c'est la montée du Babaou, la descente vers Pierrefeu, Pignan et la grosse difficulté du jour, l'ascension de ND des Anges par le versant Ouest: 10 km à 6% de moyenne. Dans la descente vers le col des Fourches les rafales de vent sont terribles et font sortir de la route le coureur qui est avec moi, heureusement sans conséquences. Au pied des Fourches, on prend à droite vers les Mayons et La Garde-Freinet et là on prend vent de face, tout comme dans la longue montée vers La Garde-Freinet. Au sommet, il ne reste plus que 25 km, dont 10 de descente, avec toujours les rafales de face. Enfin au feu tricolore sur la route de La Croix-Valmer on bifurque à gauche et on attaque les deux ultimes kilomètres: la sévère montée des "lacets" de Gassin et sa dernière rampe à 15% ! Une fois la ligne franchie, c'est la délivrance, pour les jambes et pour la tête... Direction la paëlla pour délivrer aussi l'estomac !!

Au sommet du Canadel: plus que 110 km...!!!
Au sommet du Canadel: plus que 110 km...!!!

Au final Loïc termine 150ème au scratch (sur 728 classés) et 29ème de sa catégorie UCI (sur 87)

Quant à moi c'est 172ème au scratch et 3ème de la catégorie UCI (60-64 ans) sur 45, et 4ème de la catégorie "Gran Fondo" (60-66 ans) sur 60; et accessoirement premier Français vu que je suis précédé par deux Italiens et un Belge...!!

Ils pourraient quand même s'accorder sur les catégories !!?

En tout cas , la qualif' pour Varèse est en poche pour moi, mais il a fallu aller la chercher (les 16 premiers étaient qualifiés)... Quant à Loïc, il la rate pour deux places seulement (les 27 premiers étaient qualifiés); râlant après une telle débauche  d'effort, sachant que la catégorie "40-44" est une des plus compliquées...! Mais il y a peut-être un espoir en "repêchage": ce serait mérité !

Maintenant il va falloir récupérer, car cette fois je suis "cramé"... J'ai rarement été dans cet état après une course. Et Loïc était bien entamé aussi ! C'était vraiment une tuerie !

Le sentiment des plus de 60 ans était unanime: c'était beaucoup trop dur, et surtout trop long, pour ces catégories d'age sachant qu'au mondial à Varèse il y aura entre 95 et 110 km. Certains sont arrivés dans un état plus que "limite"...!

Photos ici

Classements club ici

Classements complets ici

Merci à Magali pour les photos au Canadel, au pied du Babaou et au dernier km

GP de Ste Tulle (04)

Nico de retour...

Nico enfin sur les courses..., ça fait plaisir !
Nico enfin sur les courses..., ça fait plaisir !

06 Avril 2018

En ce week-end de Paques, Nico (Tacconi, pas Poupon) avait fait le déplacement dans las Alpes-de-Hte Provence pour participer à la Tulletoise. Un retour à la compétition qui fait plaisir. Malgré un gros manque de bornes et de rythme il ne devait décrocher du peloton qu'à 4 kilomètres du but, et finissait en mode décrassage. Encourageant pour une reprise. On espère vite le revoir en course, tout comme l'autre Nicolas d'ailleurs !

Classement ici

St Julien-les-Rosiers

Un bouquet, plus deux podiums...

De g à d: G2J, Morgan, Philippe H., Philippe S., J-Claude et Christophe
De g à d: G2J, Morgan, Philippe H., Philippe S., J-Claude et Christophe

04 Avril 2018

Au lendemain de la "Pingeon", c'est cette fois à St Julien-les-Rosiers qu'étaient attendus les coureurs régionaux. Et ils étaient neuf du club à avoir rallié la périphérie Alésienne pour participer à cette épreuve organisée par le VSG Alès sur un circuit de 4.1 km. On y retrouvait G2J, Christophe, J-Claude (déjà de retour après sa sévère chute Espagnole !), Morgan, Philippe H. et Philippe S. (qui avait participé la veille à la cyclosportive !), tous les six sur la course "4,5,C,F" qui se disputait le matin, et aussi Dominique, Loïc et André, qui lui s'était carrément "autosurclassé", dans la course des "1,2,3,J" dont le départ était donné l'après-midi.

         Dans la course du matin (4,5,C,F) qui se disputait sur à peine 50 km (ce que je trouve un peu court pour les "4ème caté" et même les "5"...!) le rythme était soutenu et les escarmouches se succédaient mais le peloton ne laissait rien partir. Et, comme c'était prévisible, vu la faible distance, tout allait se jouer au sprint. Un sprint lancé de loin et remporté haut la main par le cadet de l'UC Aubenas Samuel Claude.

Jean-Jacques(G2J) prenait la 11ème place au scratch et finissait sur le podium des "5ème caté" (3ème), Jean-Claude, pour son retour à la compét' cinq semaines à peine après sa terrible chute en Espagne, finissait dans le peloton ainsi que Morgan, Philippe S. et Christophe. Malheureusement on devait déplorer la vilaine chute de Philippe H., peu avant l'arrivée alors qu'il était encore dans le peloton: chute qui lui enlevait pas mal de "vernis" et qui a nécessité quelques points de suture; et de plus il a cassé le vélo...!! La série noire se poursuit pour le club sur cette épreuve après la double chute de Philippe S. (poignet cassé) et G2J (fourche cassée) en 2015 et la mienne en 2017 (hauban et base cassée)... On souhaite bien sur un prompt et complet rétablissement à Philippe.

Domi et Loïc à l'honneur.
Domi et Loïc à l'honneur.

          L'après-midi, c'était au tour des "1,2,3,J", d'en découdre. Avec Dominique, Loïc et André, qui n'avait pas hésité à s'aligner avec les "grands", le club était bien représenté. Et là aussi le rythme était très élevé malgré les 84 km à parcourir. Dans les premiers tours, un "coup" de trois coureurs, avec Domi, prenait le large et restait en tête quelques tours avant que le peloton ne revienne. Dans les derniers tours, c'est un groupe de dix coureurs qui parvenait à prendre le large, un groupe au sein duquel figurait Domi et Loïc. Dans le dernier tour, trois coureurs parvenait à se faire la belle et résistaient jusqu'au bout au reste du groupe: c'est Antoine Holuigue (ATC26-Donzère) qui l'emportait. Quinze secondes plus tard Domi réglait le sprint pour la quatrième place devant Loïc (5ème). Du coup Domi terminait premier des "2ème caté" devant Loïc...: un podium 66% V3C ! Bravo.

Le "Dède" terminait lui dans le peloton démontrant que les "cannes" étaient encore là, mais démontrant surtout qu'il avait retrouvé la motivation et l'envie d'un cadet... Super !

Photos ici

Classements club ici

Classements complets ici

Blaye-les-Mines

Georges dans la "patrie" de Jaurès...

Georges en vue sur la route où Ullrich s'imposait il y a 15 ans...
Georges en vue sur la route où Ullrich s'imposait il y a 15 ans...

4 Avril 2018

En vacances dans sa région de Mazamet, Georges en a profité pour participer au GP de Blaye-les-Mines FSGT organisé par le VC Blayais sur le site de Parc Découverte, un parc de loisir aménagé sur l'ancienne mine à ciel ouvert de Carmaux, où s'était achevé l'étape clm remporté par Ullrich lors du Tour 2003.

Voici ci-dessous un petit résumé de sa course:

     " Week end de Pâques à Mazamet ,du coup autant joindre l'utile à l'agréable et prendre le départ  de cette course à Blaye-les-Mines Cap Découverte , juste à coté de Carmaux où Jean Jaures député du Tarn prit la défense des mineurs lors des grèves de 1892 à 1895 .
J'ai donc pris le départ en catégorie 5 ,étaient alignés sur la ligne de départ 25 coureurs,dont trois féminines, pour 15 tours avec un dénivelé de 67 m par tour soit 1005 m de dénivelé positif .Ceci explique peut être le manque de concurrents.
La course est partie tranquillement pendant 1 tour ,puis ça accéléré progressivement.
L'élimination se faisait par l'arrière au fil des tours , et vers  le 10 ème tour on c'est retrouvé un groupe de 10 coureurs dont 1 féminine ,ça tournait bien pendant encore 1 tour et là, en costaud, un coureur de Toulouse est parti seul. Personne n'a réagi .
On ne  l'a plus revu .Nous étions  donc encore neuf pour deux place pour le podium et quatre tours encore à faire .
Et ça c'est  joué dans la dernière bosse au sprint , je termine 6 éme .
Très belle organisation du vélo club Blayais qui a réussi sa course vu les trombes d'eau qui étaient tombées la veille."

Classement club ici

CR et classement ici

Photos ici

"L'Héraultaise-Roger Pingeon"

Un bouquet de plus...

L'ascension où ça s'est joué pour moi...
L'ascension où ça s'est joué pour moi...

2 Avril 2018

En ce Dimanche de Pâques, trois coureurs du club s'étaient déplacés à Gignac pour participer à la cyclosportive dont on parle en ce week-end pascal: l'Héraultaise-Roger Pingeon, qui, pour sa 20ème édition, avait réuni un peu plus de mille participants, et qui honorait la mémoire du vainqueur du Tour 1967 décédé il y a un an.

Et pour Philippe S., Romain et moi, c'était une première puisqu'on n'avait jamais participé à cette épreuve; c'était même une première tout court pour Romain qui prenait là le départ de sa première cyclo et course... Pas la plus facile !!

A 8h45, dans la fraicheur du matin, c'est le peloton des 140 et 162 km qui s'élançaient, soit près de 400 coureurs (223, dont "bibi", sur le "140km" et 171 sur le "162km"). Et premier gros bouchon de ce Dimanche de Pâques dès le très étroit pont de Lagamas où le peloton s'étirait sur près de 400m avant de filer "full gas" vers le Pont-du-Diable et les gorges de l'Hérault: vu la vitesse on n'avait pas trop le temps de profiter du magnifique paysage, sauf peut-être ceux qui n'étaient déjà plus dans la course; et il y en avait déjà pas mal après 10 km ! Au 15ème kilomètre, peu après St Guilhem-le-Désert, on attaquait la première difficulté de la journée, la montée de la carrière: 5 km et 230m de dénivelé. Et un premier gros écrémage, puisque au sommet plus de la moitié des concurrents étaient passés par la fenêtre !

Les vainqueurs de chaque catégorie sur le "140km"
Les vainqueurs de chaque catégorie sur le "140km"

Dans le très long faux-plat montant des gorges de la Vis ça se calmait un peu en prévision du gros morceau du jour ! Et à Madières le peloton se séparait, à droite pour le "162km" et tout droit pour nous avec tout de suite la sévère ascension vers St Maurice-de-Navacelle et au-delà: un peu plus de 7 km de montée avec des lacets et des belles pentes... Et là c'est la débandade; le peloton explose ! Au sommet une douzaine de coureurs basculent en tête et derrière on est une douzaine dont le vainqueur des deux dernières éditions dans ma "caté", le Nordiste J. Dutailly. Et quand je vois comment il est dans les "talus" successifs, je me dis que ça va être compliqué de le faire "sauter" ! Mais dans la dernière grosse ascension du jour, à 40  km de l'arrivée, surprise, il "coince" et au sommet il est décroché... Et vu l'imposant rythme imprimé par les "jeunots" je me dis qu'il va avoir du mal à "rentrer".

A une vingtaine de km de l'arrivée on reprend quelques coureurs décrochés de l'avant et on arrive à Gignac pour la septième place: je termine 16ème au scratch et vainqueur de la catégorie... Au départ j'aurais signé pour un "top30"..., donc je suis très satisfait !

Philippe en pleine effort
Philippe en pleine effort

               A 9h30 c'était au tour des 525 coureurs du "87 km", avec Philippe et Romain, de s'élancer: et comme nous, après le pont de Lagamas, ça embrayait sévère et les premiers "largués" étaient comptabilisés. Dans les gorges de l'Hérault, ça devenait compliqué pour Romain, qui est très logiquement en manque de rythme, et il se retrouvait dans un peloton intermédiaire alors que Philippe tenait bien le choc. Dans la montée de la carrière le peloton principal se morcelait et Philippe passait au sommet dans un bon groupe. Après Pégairolles, débutait la difficile montée de Lavagnes, une ascension d'environ 7 km avec des passages très pentus, et tout de suite après la descente se dressait la sévère montée d'Arboras (début du col des Vents). Dans ces deux difficiles ascensions, Philippe limitait bien les dégâts, et reconnaissait que dans les bosses les jambes étaient là... Merci le stage de Calpe !

Première pour Romain.......
Première pour Romain.......

Au final, il terminait 91ème (sur 525 !) une belle perf', et surtout il finissait 8ème de sa catégorie sur 117, confirmant sa belle forme du moment. Romain quant à lui terminait très honorablement dans la première moitié ( 250ème/520 et 56ème/67 de sa catégorie). Pour sa première course, c'est plutôt encourageant... A condition qu'il courre régulièrement !

Très bonne organisation,superbes parcours et belle cérémonie des trophées.

Et cette fois quasiment tout le monde est venu à la remise des prix; le seul qui n'a pu venir, F. Esquer, a eu la gentillesse et la correction de prévenir les organisateurs en s'excusant de ne pas pouvoir rester... Il y en a beaucoup qui devraient prendre exemple...!

Classements club ici

Classements complets ici

Photos ici