Actu Club 2015   <<   Compét' 2015   <<   Sorties, stages 2015   <<   News 2015

Compét' 2015

  Sept. <<  Aout << Juillet <<  Juin << Mai << Avril << Fév-Mars         "PBP"         Résultats 2015

Challenge Gardéchois

Le club à l'honneur

Jean-Claude et Alain récompensés.
Jean-Claude et Alain récompensés.

07 Novembre 2015

Lors de la cérémonie de remise des récompenses du "Challenge Gardéchois", qui s'est déroulée le samedi 31 Octobre au château de Barjac, le club a été mis à l'honneur grâce à Alain et Jean-Claude. Il faut rappeler que ce "Challenge Gardéchois" regroupe trois cyclosportives: La "Classic du Rocher" à Ruoms, la "Route des Helviens" à Barjac, et la "Beaume-Drobie" à Valgorge; et un classement général est établi sur les trois.

Alain, qui participait au "Challenge long" (sur les grands parcours), monte sur la troisième marche du podium dans la catégorie F, alors que Jean-Claude, qui était sur le "court", monte également sur la troisième marche dans la catégorie F. Quand je dis qu'ils sont montés sur le podium, c'est en fait virtuel, car ne sachant pas que la remise des prix avait lieu ce jour là, ils ne se trouvaient pas à Barjac le 31 Octobre et c'est un coureur du Vélo-Club du Val de Cèze qui à gentiment récupéré leurs prix et les a remis à Morgan: merci à lui.

Et bravo à nos deux coureurs.

Tous les classements du "Gardéchois"  ici

"Les Bosses du 13"

Une "clôture" en beauté...

Les quatre représentants du club: "bibi", Bruno, Rémi et Alain
Les quatre représentants du club: "bibi", Bruno, Rémi et Alain

29 Septembre 2015

En ce premier Dimanche d'automne, ça sent la fin de saison, et, le beau temps aidant, ce sont plus de 2000 amateurs de la "petite reine" qui ont mis le cap sur la "capitale" du ballon rond, devenue le temps d'un week-end la "capitale" du cyclisme. De plus, comme chaque année, "Les Bosses" constitue la finale du "Trophée Label d'Or", le principal challenge des cyclosportives: autant dire que tout le "gotha" du cyclosport est présent. Et parmi eux quatre "petits" V3C qui eux aussi sont venus avec certaines ambitions: Alain, Bruno, Rémi et moi. Un Rémi qui compte déja huit podiums sur cette épreuve !!

Alain a choisi de concourir sur le "136 km", alors que les trois autres s'alignent sur le "94 km", un parcours où on ne sera pas seuls vu que 1200 concurrents se pressent dans les sas de départ.... Impressionnant ! Dieu merci, avec Rémi on a eu un dossard prioritaire, contrairement à Bruno, et ça c'est un vrai plus sur une course de cette envergure. Et si j'ai dit "course" ce n'est pas par erreur, car quand on regarde les partants on constate que beaucoup sont des coureurs FFC, dont un bon nombre de juniors... Et les faits me donneront raison: ça ressemblait plus à une course FFC qu'à une "cyclo". Seul le peloton "surdimensionné" rappelait que c'était une cyclosportive !

Bruno dans la Gineste sur le retour
Bruno dans la Gineste sur le retour

A 8h30 c'est Alain et les concurrents du "136" et du "164", qui s'élançaient de Vaufrèges, puis à 8h50 c'était au tour des 1200 partants du "94 km". Et comme on pouvait s'y attendre pas de round d'observation; ça part direct dans la Gineste , et à bloc ! Les "jeunes" font mal, et bien que super bien placé au pied de la montée, je ne peux pas suivre le petit groupe qui s'en va: tout comme Rémi. Ca va beaucoup trop vite. Au sommet le gigantesque peloton a complètement explosé et je bascule avec un groupe d'une vingtaine de coureurs à une quarantaine de secondes de la tête, Rémi suit à quelques encablures alors que Bruno lui a géré son ascension, tout comme Alain sur le "136". Sur le plateau de Carpiagne, ça roule à bloc pour tenter de "rentrer" sur la tête mais en vain et je suis bien content de pouvoir rester dans les roues. La "plongée" sur Cassis se fait à 75 km/h, puis c'est la montée du "Pas de Belle Fille" et la descente vers Ceyreste où une grave chute s'est produite: un coureur a pris une voiture de face et a provoqué la chute de trois coureurs du club de Montagnac. Peu après Rémi revient sur nous avec un petit groupe, et on attaque la montée du Grand Caunet en direction du Castellet.

Rémi dans la Gineste au retour avec Cassis en contrebas.
Rémi dans la Gineste au retour avec Cassis en contrebas.

Là ça s'éparpille à nouveau et dans la rapide descente sur OK Corral et Cuges-les-Pins une cassure se produit: Rémi en est une des victimes. Dans la courte montée Est du col de l'Ange, on revient sur un petit groupe avant de descendre à tombeau ouvert sur Gémenos où, pour les coureurs du "94km", il est temps de faire demi-tour pour remonter le col de l'Ange côté Ouest. Pour Alain, et les participants au "136km", direction Auriol, via une petite route truffée de "monte-baisses" plus pentus les uns que les autres, puis à droite toute et ascension du col de l'Espigoulier avant la rapide et technique descente sur Gémenos. Pour le "94", la montée du col de l'Ange se fait sur un train soutenu, mais sans attaque, et l'élimination se fait par l'arrière. Dans la tortueuse descente qui suit Roquefort-la-Bedoule, quelques coureurs "sautent" encore, et on enchaine par la remontée Est de la Gineste où cette fois ça "s'agite" à l'avant du groupe: du coup ça "pète" à l'arrière. Dans la très rapide descente de la Gineste, on reprend Philibert et un junior de Salon, qui avaient attaqué dans la montée, et c'est la remontée vers le campus de Luminy où, au sprint, je prend la troisième place du groupe, terminant à une inespérée 25ème place au scratch et l'emportant dans la catégorie devant Denis Fréau et Rémi qui arrivent tout deux quelques minutes après: mais que ce fut dur ! Rémi, pour sa huitième participation, monte pour la huitième fois sur le podium (5 fois premier, 2 fois second et enfin 3ème)...! Chapeau !

Alain dans le Grand Caunet.
Alain dans le Grand Caunet.

Un peu plus tard, c'est Bruno qui en terminait, et largement dans la première moitié du classement.

Et chose frappante cette année, c'est la moyenne très élevée de la course qui s'est courue en 10 mn de moins que l'année dernière (sur le même parcours) à près de 40 km/h pour les premiers (avec 1500m de D+) !!  Avec mon temps de 2h29 je met pratiquement 3 mn de moins que le vainqueur 2014 !

Jusqu'à Dimanche c'était l'épreuve de 2009 qui avait été la plus rapide en 2h24'20" pour le vainqueur: cette année 2h22'20" !

C'est pourquoi je disais que c'était plus une course FFC qu'une cyclo.

Puis, un peu plus d'une heure après, ce sont les coureurs du "136" qui en terminaient et Alain, toujours aussi volontaire, prenait la 247ème place au scratch, et la 9ème dans sa caté... Sur 451 coureurs classés !

A noter que sur les différentes course 120 féminines ont terminé l'épreuve !

Après un repas bien consistant c'était l'heure de la remise des prix en présence de Nathalie Simon et Jean-Pierre Papin qui, lui, avait participé à l'épreuve sur le 136 km: un "JPP" toujours autant apprécié à Marseille et qui a été longuement acclamé.

Après 2010,  Rémi et moi à nouveau ensemble sur le podium.
Après 2010, Rémi et moi à nouveau ensemble sur le podium.

Pour la deuxième fois, après 2010, on s'est retrouvé ensemble sur le podium avec Rémi; un Rémi qui n'en avait pas fini avec sa journée, puisqu'il avait d'abord la chance de gagner à la loterie, puis, sur le chemin du retour, alors qu'il me suivait en voiture à l'entrée du tunnel à péage, il était victime d'une mésaventure "cocasse" qui a failli tourner à l'émeute...Le GIPN a été à deux doigts d'intervenir ! Lol ! Mdr !  Ah, il s'en rappellera des "Bosses" 2015 !!

Sacré Rémi; avec lui la vie n'est jamais un long fleuve tranquille !!

Et bien sur, pas question de terminer sans adresser un immense bravo et toutes nos félicitations à l'équipe organisatrice et à tous les bénévoles pour l'excellent travail fourni, sans oublier le "speaker-animateur" au podium qui, avec sa gouaille Marseillaise, ne rate pas un bon jeu de mots. De plus, la nouveauté consistant à regrouper accueil, restauration et récompenses sur le parvis du Technosport était une vraie bonne idée.

Voilà, une nouvelle saison sur route se termine, et elle se termine en beauté pour le club avec un nouveau bouquet et un podium. Les objectifs initiaux auront été largement atteints, mais on aura l'occasion d'en reparler lors du bilan annuel.

Photos ici

Classement club  ici

Classements complets  ici (94km)  et  ici (136km)

"La Drômoise"

Un nouveau bouquet au pays des "bulles"...

"Bibi", Morgan et Philippe
"Bibi", Morgan et Philippe

23 Septembre 2015

L'année dernière on avait été sous le charme de cette cyclo et du coup on y est retourné cette année; même si c'est dur !

Avaient donc rejoint la capitale de la "Clairette", Magali, Alain, Alexandre, Bruno, Morgan, Philippe et moi. Mag' sur la "rando-78km", Morgan sur le "147 km" et les autres sur le "119".

Au moment du départ, il faisait certes "frisquet", mais rien d'insupportable pour les 1759 participants: juste les manchettes pour le départ !

Un départ plutôt tonique sur les dix premiers kilomètres en faux-plats montants où tout le monde essaye de se replacer avant le col de Pennes (1040m), la première grosse difficulté du jour: 8 km à 6% de moyenne (8% en maxi).

Alain dans le final, malgré sa chute.
Alain dans le final, malgré sa chute.

A Barnave, pied de l'ascension, en ce qui me concerne je suis très bien placé (en seconde position) mais j'avais un dossard prioritaire, ce que n'avaient pas les autres. Mais malgré cela, je ne peux soutenir le rythme élevé des premiers et dès le premier kilomètre ça "explose" de tout les côtés. Au sommet, il y a des coureurs de partout et on enchaine aussitôt par une descente dangereuse d'une dizaine de km pleine de gravillons que la DDE aurait du nettoyer, ce qui n'a pas été le cas. Et évidemment de nombreuses crevaisons ont été enregistrées ainsi que plusieurs chutes, dont celle de Alain, qui bien que prudent, s'est retrouvé "au tapis" sans trop de mal, si ce n'est au mains non gantées... Mais ça ne l'a pas empêché de finir.

Morgan (556) en plein effort
Morgan (556) en plein effort

Dans le second col, le col des Roustans (1031m-15 kms), moins pentu si ce n'est les trois premiers km, un petit groupe avec Ullern (AO Bagard), revient sur nous et c'est lui qui assure l'ascension: et petit miracle je retrouve de meilleures jambes. Au sommet on bascule à une petite quinzaine, mais à distance respectable de la tête. Derrière suivent, plus ou moins loin, Alex, Morgan, Philippe, Alain et Bruno. Après une très rapide descente, négociée à plus de 70 km/h, c'est la traversée de Lamotte-Chalençon et enfin un peu de plat... Mais pas longtemps, car peu après La Charce la route se cabre à nouveau et au 80ème kilomètre c'est la séparation des deux parcours. Pour Morgan et les coureurs du "147" ce sera à droite avec l'ascension du col de Rossas (1115m), pour nous ce sera le col de Prémol (963m). Après la séparation on n'est plus qu'une petite dizaine et au sommet on n'est plus que six: Ullern à "fait monter" et j'ai retrouvé de très bonnes jambes !

Un deuxième trophée d'affilé après celui de 2014
Un deuxième trophée d'affilé après celui de 2014

Après une descente rapide en lacets, on traverse Luc-en-Diois, où se trouve un énième ravito, et on attaque les quinze dernières bornes: mais une paire de coureurs ne veulent plus trop "passer", ça commence à "pinailler", et à 2 bornes de la ligne on se fait reprendre par une quinzaine de coureurs. Au sprint je finis second du groupe prenant la 28ème place au scratch ( et je l'emporte dans la caté'). Quelque minutes après c'est au tour d'Alex d'en terminer: il fait un "top 100" en prenant la 91ème place au scratch, belle course pour lui. Puis c'est au tour de Philippe, qui se classe 131ème. Alain, malgré sa "gamelle", finit à une très honorable 251ème place suivi un peu plus loin de Bruno qui arrive 313ème... Sachant qu'il y avait 600 partants sur le "119 km" et 532 coureurs classés

Mag' dans la descente du col de Pennes
Mag' dans la descente du col de Pennes

Un peu plus tard ce sont les coureurs du "147 km" qui arrivent, et Morgan, en belle forme ces dernières semaines, prend une très belle 48ème place au scratch, arrivant dans un groupe où figurait entre autres l'ami Denis Fréau, un habitué des podiums sur les "cyclos". Sur ce parcours il y avait un peu plus de 200 partants et 178 coureurs à l'arrivée.

Magali, quant à elle, a fait le "78km-rando" via les col de Pennes et de Miscon (1022m). Elle l'a fait à son rythme et en a profité pour faire quelques photos.

Après l'effort, on refait "le plein"
Après l'effort, on refait "le plein"

C'était ensuite l'heure des ravioles de Romans, très appréciées, et du podium pour moi avec son Magnum de Clairette.

Vraiment une super journée, sur une super cyclo le tout dans une excellente ambiance. Et six "ravitos" sur le "119km"... qui dit mieux??!

Un seul petit (mais tout petit) bémol: le dénivelé annoncé de 1798m, alors que tout le monde avait entre 2000 et 2100m au compteur !

Un grand merci et un bravo aux organisateurs et à tous les bénévoles pour leur compétence, leur gentillesse et leur disponibilité.

Vivement l'an prochain !

Photos ici

Classement club ici

Classements complets  ici

GP de Massanes

Une nouvelle course..., 3 nouveaux podiums !

Vigilance orange?? Même pas peur !
Vigilance orange?? Même pas peur !

15 Septembre 2015

Il fallait vraiment être motivé pour se rendre dans l'Ouest Gardois en dépit de la vigilance orange et un ciel particulièrement menaçant. Nonobstant cela, on était cinq à avoir rallié Massanes, entre Lédignan et Alès, pour prendre part à cette course, nouvelle venue au calendrier FSGT. Une épreuve organisée par le Vélo Sprint du Grand Alès sur un sélectif circuit de 8 km agrémenté d'une bosse d'un peu plus d'un kilomètre , suivie d'une piégeuse et tortueuse descente dans les ruelles de Cassagnoles puis d'un long "bout droit" vers Maruéjols-lès-Gardon vent de face.

N'avaient pas eu peur des orages, Loïc, Morgan, Philippe, Thierry et moi...!

Podium scratch 1er groupe: manque le second(Danis)
Podium scratch 1er groupe: manque le second(Danis)

A 14 h, c'est le premier groupe avec Loïc et moi qui partait pour 83 km (10 tours). Et dès le premier tour ça partait de tous les côtés et un "coup" s'en allait, mais rapidement le peloton, très nerveux, revenait. Dans le second tour, rebelote ! Et cette fois une échappée "royale" prenait le large: il y avait Loïc, Bonnerot (Béziers), les frères Danis (SVC Nimes), Ullern (AO Bagard), Argillier (un ancien "cador", de retour à la compétition) et Lefèbvre (Team Montagnac)... Que du "lourd" !

Dans le troisième tour, un contre de quatre coureurs sortait à son tour avec "bibi", Bruno Laures (VC Arles), Philibert (CG 13) et Lafisca (Salindres) et on revenait à 35 secondes de l'échappée; un écart qui restait stable pendant deux tours.

Podium "3ème caté"
Podium "3ème caté"

Mais dans le sixième tour, profitant d'un mauvais virage de Bruno Laures, Philibert et Lafisca mettaient un coup d'accélérateur et ni Bruno ni moi ne pouvions boucher le trou: de toute façon j'étais à "bloc" depuis deux tours: on allait devoir se taper les 35 derniers kilomètres à deux, entre la tête et le reste du peloton. Devant, Ullern et Lefèbvre avaient coincé, et c'est un "quintette" qui allait se disputer la "gagne" dans la bosse d'arrivée. Au sprint, l'intouchable Bonnerot s'imposait une nouvelle fois, devant Maxime Danis, Loïc, Argilliers et T. Danis. Un Loïc encore très actif tout au long de la course et qui confirme sa super forme du moment. Avec Laurès, on arrivait 10ème et 11ème (je prenais la troisième place des "3"): une mince consolation, mais j'avais été "à fond" quasiment du début à la fin...! Dur !

Podium scratch du second groupe: Gérard,Domi,Morgan
Podium scratch du second groupe: Gérard,Domi,Morgan

Dans la course du 2ème groupe, ça a été un peu plus long à se décanter malgré les efforts des coureurs du VSG Alès et du "V3C". Morgan , peu avare de ses efforts, a souvent été vu en tête de peloton, la tête dans le guidon, et Thierry, de retour "aux affaires" après une petite coupure, n'a pas hésité à attaquer et , même si ça n'a pas voulu sourire, c'est bon signe. Philippe, qui avait les bonnes jambes, a été en vu dans le final et a "fait le boulot" derrière les deux Arlésiens, D. Pierre et G. Ballatore, qui avaient définitivement pris la poudre d'escampette, et lors du dernier tour il jouait le capitaine de route en incitant Morgan à attaquer lors de la dernière ascension pour aller chercher la troisième place. Aussitôt dit aussitôt fait...! Morgan qui avait les "cannes de feu" sortait en costaud et basculait au sommet avec une avance conséquente; il résistait bien dans les cinq derniers kilomètres et venait chercher une troisième place bien méritée. Philippe et Thierry terminaient dans le peloton.

Belle prestation d'ensemble, et trois nouveaux podiums pour les "couleurs" !

Photos ici

Classement club  ici

Classement complet  ici

Logrian... Décrassage en mode course !

Sortie sympa avec nos adversaires habituels
Sortie sympa avec nos adversaires habituels

Le lendemain de Massanes, malgré les jambes lourdes et les prévisions météo très, très pessimistes, avec Philippe on décidait quand même de se rendre à Logrian (du côté de Quissac) pour participer à la course organisée par l'AO Bagard. Mais, une fois sur place, mauvaise surprise pour nous, et tous ceux qui avaient fait le déplacement: peu avant midi, la préfecture, en raison de la vigilance orange, avait interdit la course. Certains décidaient alors de rentrer à la maison, mais avec une quinzaine d'autres coureurs on choisissait de sortir les vélos et de faire quelques tours du circuit de 9 km histoire de tourner les jambes et "décrasser" de la course de la veille... Et vu la composition du groupe, avec Bonnerot, Ullern, Lefèbvre, Danis, etc.., les jambes ont tourné !! Quand on s'est arrêté avec Philippe, au bout de 5 tours (45 km) le compteur indiquait 38,1 de moyenne ...! Et on avait fait les premiers km "tranquille" !

Mais c'était vraiment sympa de rouler ensemble, sans la "pression" de la course, en toute décontraction.

Photos  ici

Merci à Jean Rabelle pour les photos

Défi du Ventoux: trophée Eric Caritoux

Rémi à l'attaque dans le sévère virage à droite
Rémi à l'attaque dans le sévère virage à droite

Samedi, pendant qu'on "bataillait" du côté de Massanes, Rémi était du côté de Bédoin pour participer au "Défi du Ventoux - Trophée Eric Caritoux" une rando sportive sans classement officiel, mais qui se déroule en mode compétition pour une bonne partie des participants.

Comme chaque année, Eric Caritoux était bien sur de la partie et il a montré qu'il avait encore de bonnes jambes puisqu'il a escaladé le "Géant" en environ 1h30 et ce sans se faire "péter les varices". D'autres anciens champions avaient tenu à honorer de leur présence cette manifestation, en particulier Raymond Poulidor, vainqueur au sommet lors du Tour 1965, ainsi que JP Danguillaume: mais eux ont effectué l'ascension en voiture !

Bien sur Rémi s'est pris au jeu et a gravi le "Mt Chauve" dans un très bon temps... Lui aussi a de "beaux restes"... Lol !

Rémi avec la "légende" du cyclisme Français
Rémi avec la "légende" du cyclisme Français

C'est le coureur de l'AVC Aix Nicolas Philibert qui a réalisé le meilleur temps en 1h12. A noter qu'au sommet la température était de 6° dans un brouillard à couper au couteau.

La matinée s'est terminée par une petite collation, l'occasion d'échanger avec les anciens et de refaire la course ! L'occasion aussi d'admirer avec passion et nostalgie la superbe collection de vélos, accessoires et maillots anciens de l'ami Lino Lazzerini.

Dommage que cette épreuve tombe en même temps qu'une des dernières courses FSGT comptant pour le "Challenge Gardois": on aurait aimé y participer pour "renvoyer l'ascenseur" à Eric qui nous avait fait l'amitié de venir rouler avec nous au mois de Février.

Peut-être l'année prochaine...

Photos ici

Photos de Rémi  ici

Toutes les photos (892)  ici