2019 < 2018 < 2017 < 2016 < 2015 < 2014 < 2013 < 2012

Compét' 2019

         Septembre < Aout < Juillet < Juin < Mai < Avril < Fév-Mars

AG de la FSGT Gardoise

Le club à l'honneur...

Loïc, "bibi", Georges, J-Claude et Philippe: manque Dom'
Loïc, "bibi", Georges, J-Claude et Philippe: manque Dom'

Jeudi 31 Octobre

Vendredi soir 25 Octobre, se tenait à St Hilaire-de-Brethmas l'assemblée générale annuelle de la FSGT-vélo Gardoise. A cette occasion, six coureurs du club ont été mis à l'honneur et récompensés pour leurs excellents résultats...

Avaient donc fait le déplacement dans le bassin Alésien Georges, J-Claude, Loïc, Philippe et moi: seul Dom', retenu par son activité professionnelle, n'avait pu se déplacer.

Avant de passer aux récompenses, le bureau de la CAV (Commission des Activités Vélo) faisait un rapide bilan de la saison écoulée concernant le nombre de courses, le nombres de participants, l'évolution du nombre de licenciés, la tenue du stage de formation, etc, etc... Des statistiques précises et détaillées établies par Christian Noirot.

Puis c'était donc les remises de récompenses pour les coureurs méritants du département: Georges pour son titre départemental en VTT, Loïc et Dom' pour leur podium (2ème et 3ème) au championnat du Gard, J-Claude et Philippe pour leur podium (3ème et 2ème) au championnat du Gard dans leur catégorie respective, Loïc à nouveau pour sa troisième place au ch. d'Occitanie et moi pour mes titres de champion du Gard et d'Occitanie dans ma catégorie. Une soirée faste pour le club...!

Gérard Mourénas honoré pour "services rendus".........
Gérard Mourénas honoré pour "services rendus".........

Ensuite l'ex-dirigeant de Nimes, Gérard Mourénas, qui a quitté la région pour la Bourgogne en début d'année, était honoré et récompensé pour sa grande implication dans la CAV Gardoise tout au long de ses nombreuses années Nimoises: le président J-P Roux lui remettait un superbe plateau-souvenir gravé, pour le remercier des services rendus... Et c'était mérité ! Rappelons que ces dernières années il nous filait un bon coup de main pour notre course autour de Marcoule.

Et comme il est de coutume, la soirée s'est terminée autour d'un petit buffet pour ne pas repartir le ventre vide... De plus, les V3C restants avaient droit à une dégustation "privée" des crus de Bourgogne: des bouteilles des "3 couleurs" que l'ami Gérard avait spécialement emmenées dans ses valises pour cette AG ! Merci Gérard, et bonne continuation dans ta nouvelle région...

Photos ici

Les "Bosses de Provence"

Un bouquet pour clore la saison...!

30 Septembre 2019

En ce dernier Dimanche de Septembre se disputait à Marseille la 25ème édition des "Bosses de Provence", anciennement "Bosses du 13": une épreuve qui sent la fin de saison, mais qui a bénéficié, pour ce quart de siècle d'existence, d'une météo on ne peut plus clémente, pour ne pas dire estivale.

7h30: Alex et moi avant le départ sur le Campus de Luminy
7h30: Alex et moi avant le départ sur le Campus de Luminy

Et trois membres du club avaient choisi de fêter cet anniversaire en compagnie de 2100 coureurs, sans compter les inscrits sur la rando non chronométrée, dont Magali, Agnès et Bruno.

Et dès potron-minet, dans l'aube naissante, on retrouvait donc Alex, Gilbert et "bibi" en plein échauffement sur les routes du campus de Luminy: Alex étant engagé sur le "93km-1520mD+", et Gilbert et moi sur le "130km-2400mD+".

A 8h20, départ fictif du campus pour les 530 partants du "130" et les 275 du "164km", pour un départ réel arrêté prévu à Vaufrège juste au pied de la Gineste. Mais, au secours, les 3 km, dont deux de faux-plat descendant, ne se font pas à vitesse réduite... Non, ça se fait à fond et plusieurs fois on frôle la gamelle... Mais bon ça passe sans casse, ouf, même si je suis placé assez loin sur la ligne de départ avec un débours de 30 secondes...!

Plus de 2000 mecs au départ... Ça fait du monde dans les sas
Plus de 2000 mecs au départ... Ça fait du monde dans les sas

A 8h30, les fauves sont lâchés, et dès les premiers hectomètres c'est "à bloc" sur les pentes de la Gineste... Et là, faut "se faire la peau", pour basculer correctement au sommet, car très souvent les groupes se forment là... Et effectivement, au sommet un groupe d'une trentaine, avec tous les "avions", a pris une petite avance, que je pense qu'on pourra combler avec le groupe d'une douzaine où je me trouve...; mais non ! Au sommet il y en a de partout, et certains ont déjà pris près de 10 minutes ! Gilbert, quant à lui, aiguillé dans le mauvais sas avant le départ, s'est retrouvé complètement à l'arrière au départ réel avec près de 800 gus à remonter et une bonne minute de handicap...: un handicap insurmontable !!

A bloc dans la Gineste pour essayer d'accrocher un bon goupe
A bloc dans la Gineste pour essayer d'accrocher un bon goupe


Malgré ça, au sommet de la Gineste, il avait remonté environ 600 concurrents, mais basculait avec un groupe composé de coureurs trop limités au point de vue physique, et trop loin de notre groupe pour espérer revenir... Vraiment dommage, car vu sa forme lors de la sortie de Jeudi, dans les "toros", j'avais envisagé qu'on puisse faire podium tous les deux !

Après la montée du Pas de Belle Fille et la descente sur La Ciotat, on est repris par un petit groupe, où figurent, entre autres, les frères Jean du Team Poli (et ça aura son importance sur le final !).

 Gilbert méritait beaucoup mieux...!
Gilbert méritait beaucoup mieux...!

 Ensuite c'est la montée du Grand Caunet (à la limite) puis la descente sur Cuges, la petite remontée vers le col de l'Ange et la rapide et sinueuse descente vers Gémenos où les deux parcours se séparent. A partir de là il n'y a plus que les gars du "130km", et on prend la direction d'Auriol via une petite route pleine de petites et courtes "surprises", mais des surprises à près de 15 ou 17% par endroit, qui nous emmène directement au pied de l'Espigoulier sans passer par Auriol !

Malgré ça, au pied des onze kilomètres de l'ascension, le groupe comprend encore une petite vingtaine de membres, dont deux gars de ma catégorie que j'avais repérés sur la liste des inscrits, habitués eux aussi aux podiums...!

Dans la Gineste, le "Team Poli" envoie les watts: on part à six...!
Dans la Gineste, le "Team Poli" envoie les watts: on part à six...!

 Les premiers kilomètres de la montée sont plutôt difficiles, et trois coureurs impriment un gros tempo qui fait éclater le groupe, mais je ne me retourne pas et je ne sais pas qui a "sauté"... Au croisement, à 3 km du sommet, je jette un oeil derrière et je constate qu'on est plus que huit, et mes deux "adversaires" n'y sont plus: du coup, même si je suis limite, je prends quelques relais bien appuyés pour enfoncer le clou, et au sommet on a creusé un petit écart qu'il va falloir faire fructifier.
La descente sur Gémenos est très rapide, puis on enchaine la montée vers le col de l'Ange (face Nord), la montée des Bastides, où on rattrape un groupe qui a "sauté" de l'avant, et on plonge vers Cassis, via la petite remontée du Pas de l'Oullier. A Cassis, on attaque donc la remontée de la Gineste avec un groupe d'une vingtaine de gars...., et là, les trois gars du "Team Poli" envoient les watts !

Descente à bloc......
Descente à bloc......

 Six kilomètres plus loin, au sommet de la Gineste, on n'est plus que six et on bascule avec une quarantaine de secondes d'avance sur le reste du groupe. Le descente à "tombeaux ouverts" ( 83 km/h maxi) nous emmène vers les deux derniers km en faux-plat montant nous conduisant sur la ligne d'arrivée que je franchi en vingtième position (sur 530), et je l'emporte largement dans la catégorie (sur 55), le second terminant six minutes derrière. A noter que dans les vingt premiers, il y a 17 coureurs des catégories A et B ( les 20 et les 30 ans !)..

Un peu après, Gilbert coupait la ligne et terminait 119ème au scratch et 7ème de la catégorie (la même que moi): mais avec un meilleur placement le podium était largement jouable ! Râlant, car il avait de bonnes "cannes" et il avait de bonnes raisons d'être déçu !

Alex dans le Grand Caunet
Alex dans le Grand Caunet

Sur le parcours de 93 km, Alex bien placé sur la grille de départ, fait un bon début de course, et même si il ne peut prendre le bon "wagon" au sommet de la Gineste, il est avec de "bonnes roues", dont C. Philibert. Dans le Pas de Belle Fille et le Grand Caunet, il est encore dans le coup, et sur les 50 premiers kilomètres, qui sont communs à tous les parcours, il est dans les mêmes temps ( à 35 secondes près) que le groupe où je suis.

Sur le retour il tient encore bien le choc jusqu'à Roquefort-la-Bedoule, mais commence à marquer un peu le pas dans le Pas d'Ouillier, et c'est surtout dans la montée de la Gineste-retour qu'il coince et perd de nombreuses places... Dommage ! Ensuite, fatigué et moins lucide, il lâche un peu de temps dans la descente, mais franchit néanmoins la ligne en 115ème position (sur 1275 classés) et prend la 25ème place de sa "caté" (sur 291). Une belle performance, mais une perf' qu'il peut encore bonifier...! Faudra s'améliorer un peu dans les descentes et surtout travailler pour être plus performant après deux heures de course. Et ça il peut le faire !

Après un bon petit repas, c'était l'heure des podiums et du tirage au sort des lots mis en jeu: un cadre KTM spécial "25ème anniversaire", plusieurs séjours d'une semaine à Réallon et Risoul, un groupe complet, une paire de roues, et de très, très nombreux autres lots...

Le podium de la caté: G Feuillet (Sanary), Bibi, G Delessert (Berre)
Le podium de la caté: G Feuillet (Sanary), Bibi, G Delessert (Berre)

 Une cérémonie qui s'est prolongée tard dans l'après-midi et qui a clôturé une journée superbe tant sportivement qu'au niveau météorologique.

Sportivement parlant, le niveau de ces "Bosses" était très relevé, car il s'agissait de la finale du "Trophée Label d'Or" qui se joue sur les 15 plus importantes "cyclos" de la saison.

En tout cas, bravo et félicitations aux organisateurs et à tous les bénévoles qui ont oeuvré pour faire de cette manifestation une totale réussite. A noter qu'au niveau sécurité, la route qui relie le rond-point de Luminy (pied de la Gineste) à Cassis, soit 14 km, est totalement fermée à la circulation dans les deux sens jusque dans l'après-midi. Chapeau !

Mais quand même deux petits bémols: les "pros" de Delko Marseille qui font le départ à bloc dans la Gineste et influent grandement sur la course avant de se relever à la fin (ça avait déjà été le cas en début de saison sur la "Poli Sud Ste Beaume)...! Et le nombre de "dossards prioritaires" et "VIP": il suffit de présenter un diplôme d'Or pour en avoir un...!? Du coup dans la Gineste il y en a qui sont "plantés" d'entrée et entravent la remontée des autres ! Il faudrait revenir au règlement antérieur: justifier d'un podium dans une catégorie ou d'une place dans les 40 premiers au scratch sur une cyclosportive, comme le font d'autres épreuves... Ça fluidifierait, et sécuriserait, le départ et éviterait d'avoir bientôt la moitié du peloton en "prioritaire"... Un "prio" ça se mérite !!

Classements complets ici

Photos ici

Désolé Alex et Gilbert, j'ai pas trouvé d'autres photos de vous...

Challenge Gardois VTT

Georges récompensé...

Georges sur la deuxième marche du podium final... Bravo !
Georges sur la deuxième marche du podium final... Bravo !

30 Septembre 2019

Ce Vendredi 27 Septembre en fin de journée, se déroulait, sur invitation, dans les jardins de l'hôtel Mouret à Nimes la cérémonie de remise des récompenses du 6ème Challenge Gardois VTT.

Et c'est en présence des élus départementaux et de Julien Merle, président de l'association "Challenge Gardois VTT", que les différents lauréats ont pu être mis à l'honneur.

Et bien sur, notre club était représenté... En l'occurrence par Georges qui avait été convié à la cérémonie et mis à l'honneur pour sa seconde place au classement général du "Challenge" dans la catégorie "M60"; un classement établi à l'issue des 8 manches de cette épreuve, et qui récompense Georges de sa motivation et son assiduité tout au long des cinq mois que dure cette compétition.

On lui adresse toutes nos félicitations... Good job Georges !

Morgan a lui aussi participé à ce challenge, mais son forfait sur trois des huit manches lui est préjudiciable pour un meilleur classement.

Vous trouverez les classements complets sur cette page

La Drômoise

Malgré la météo...!

Oscar dans montée de Luzeran
Oscar dans montée de Luzeran

23 Septembre 2019

Malgré "l'apocalypse" annoncée, et un temps très, très maussade sur la ligne de départ, trois coureurs du club étaient au départ de cette nouvelle édition de la Drômoise, tous trois sur le parcours de 119 km pour 2000m de dénivelé. Il y avait là Alex (habitué de l'épreuve), Eric L. (nouveau venu au club cette année) et Oscar (nouveau venu également et qui a déjà participé à de nombreuses courses avec nous cette année). Et finalement la météo a été un peu plus clémente que prévue, même si une averse est venue rafraichir le peloton en cours de route.

Eric dans la montée de Luzeran
Eric dans la montée de Luzeran

La seule incidence de ces prévisions très pessimistes se retrouve sur la participation, en baisse d'environ 230 coureurs sur les 3 épreuves chronométrées... Dommage. Mais cela n'a pas "refroidi" nos trois représentants...!

Au final nos trois coureurs terminent tous dans la première moitié des 269 classés: Alex, 59ème au scratch et 15ème de sa caté (sur 49), Eric 117ème et 30ème de sa caté (sur 69) et enfin Oscar, 124ème et 31ème de sa caté ( la même qu'Eric). Bravo à eux pour leur perf', et surtout leur participation malgré la météo: des vrais "Flahutes"..., pas comme moi !

Ci-dessous, vous trouverez un petit résumé de la course d'Alex.

 

        " On était trois des 3C, avec Oscar et aussi Eric, mais c'est la première fois que je le rencontrais et j'ai pas son nom ... (alors son nom c'est Lurmin... !).

Question pluie on a vraiment eu du bol. Il a fait une rincée sur le parcours avant le départ. Mais pour l'échauffement et l'attente sur la ligne pas de pluie.

Alex dans le sévère col de Pennes
Alex dans le sévère col de Pennes

Le parcours était du coup plus dangereux suivant le degré de conscience (ou d'inconscience) des coureurs. De nombreuses chutes avec le ballet ensuite des ambulances. J'ai pris une petite averse histoire de rincer la chaîne. Ça c'est globalement bien passé, après la descente du col de Pennes on a été le même groupe jusqu'après le col de Prémol mais ça collaborait quasiment pas; on a été 2 ou 3 a tout faire. Après Prémol à 20 bornes de l'arrivée, j'ai eu un gros passage a vide et je n'arrivais plus a tenir les roues (ça envoyait bien, avec un vent de dos). J'ai vu notre ami Alberto dans un groupe de 4 ou 5 me passer en trombe et pareil, à la relance sortie d'un rond point j'ai pris le vent .... Avec ce coup de moins bien je me suis pris 5min dans les dents. Mais bon, je suis content tout de même ! Bon les gars des V3C, vous avez un session de rattrapage aux "Bosses de Provence" la semaine prochaine ! Je vous y attends !Promis, j'y serai !!

Classements club ici

Classements complets ici

Photos cyclo et rando ici

                                                La Drômoise rando en 3 jours

Annie et Gilbert dans le superbe col du Rousset.......
Annie et Gilbert dans le superbe col du Rousset.......

 A noter que deux autres membres du club étaient aussi sur la Drômoise, mais en version "rando" non chronométrée sur  trois jours: à savoir Annie et Gilbert. Et ils n'ont pas chômé.. 115 km et 2000m de dénivelé le Vendredi via les cols de Muse et de Chamauche, sur des petites routes tranquilles et sauvages, rebelote le lendemain avec 115 km et 2200m de dénivelé, au coeur de paysages superbes, et "dix de der" le Dimanche avec, entre autres, le col de Penne. Nul doute que dans un tel environnement Annie et Gilbert auront apprécié...; et leurs mollets aussi !!

La "Ventoux Sud"

Dom' au pied du podium...!

Olivier, le régional de l'étape, avant le départ
Olivier, le régional de l'étape, avant le départ

20 Septembre 2019

En ce Dimanche 15 Septembre, cinq coureurs du club étaient à Mallemort-du-Contat, point de départ de cette récente cyclosportive arrivée au calendrier en 2018. Une belle épreuve organisée par l'UC St Saturnin Vedène avec l'appui et le soutien de la Communauté de Communes Ventoux Sud. Et, comme l'année dernière, deux circuits étaient proposés au participants: un "82 km" passant par les superbes gorges de la Nesque, St Jean-de-Sault, la descente de St Hubert vers Méthamis et une arrivée pour costauds au sommet de Blauvac, et un "145 km" qui empruntait le même départ et le même final mais auxquels se rajoutait une boucle par Montbrun, le col de Macuègne, et le col de l'Homme Mort...!

Dom', Olivier et Oscar avaient choisi le "82 km", comme 300 autres coureurs, alors que Lionel et Vincent s'alignaient sur le "145 km" avec 200 autres concurrents...

Sur le "82km", le départ était rapide, tout le monde voulant se placer avant d'attaquer les gorges de la Nesque, et jusqu'à Ville/Auzon ça "frottait" pas mal, mais nos trois coureurs étaient encore dans le peloton de tête qui comptait environ 70 coureurs, en particulier Olivier qui arrivait chez lui...!

C'est parti pour Oscar sur le "82km".............
C'est parti pour Oscar sur le "82km".............

Mais les traditions se perdent et on ne l'a pas laissé sortir du paquet pour aller embrasser la famille !!  Dans le village, le peloton s'étirait et à l'entame des gorges une cassure se produisait: un groupe d'une petite trentaine d'unités, avec Dom', prenait les devants, suivi d'un second groupe, où figurait Olivier. Par contre la montée des gorges, qui avait été une nouvelle fois privatisée, était fatale pour Oscar qui se retrouvait dans un troisième peloton. Au sommet la situation ne changeait pas, et après la traversée de St Jean-de-Sault et la montée vers la ferme de St Hubert, les différents peloton plongeaient dans la longue descente vers Méthamis, une descente qui avait été regoudronnée il y a peu, de la même manière que chez nous...., avec une grosse épaisseur de gravillons: du coup beaucoup de coureurs l'appréhendaient... Heureusement elle avait été "balayée" mais restait quand même limite, et elle était fatale pour Olivier qui perdait contact avec son groupe et lâchait 2 minutes sur la quinzaine de kilomètres. Quelques bornes après Méthamis, se dressait la montée finale vers Blauvac, et Dom' était toujours pour la "gagne": hélas, à deux bornes de la ligne, il lâchait prise tant le rythme était élevé dans l'ascension... Mais il "coupait" néanmoins la ligne en 24ème position et prenait la quatrième place de sa catégorie (sur 67 !)...: juste au pied du podium. Dommage !

Dom' dans le bon groupe pour la "gagne"
Dom' dans le bon groupe pour la "gagne"

Neuf minutes après c'est Olivier qui en terminait: 63ème au scratch et 15ème de sa caté (sur 91), puis c'était au tour d'Oscar: 88ème au scratch et 19ème de sa caté (la même qu'Olivier).

Belle prestation de nos couleurs, sachant qu'il y a eu 293 coureurs classés.

Sur le "145km", bis répétita.... Départ rapide, mais le peloton reste quasiment groupé jusqu'à Ville/Auzon, où Vincent et Lionel sont bien placés. Là aussi ça s'étire dans le village, et ça casse dès le début de la Nesque. Piégé, Vincent tente de revenir sur la tête avec 4 ou 5 coureurs, mais en vain. Au sommet il bascule avec un groupe à un peu plus de 2mn de la tête alors que Lionel est dans un autre groupe un peu plus de 2mn derrière. Dans l'ascension du col de Macuègne, Vincent coince à mi-pente, laissant partir son groupe, et au col de L'Homme Mort il bascule avec 3 autres coureurs, alors que Lionel est toujours dans un troisième groupe.

Vincent en première partie de peloton dès le départ
Vincent en première partie de peloton dès le départ

Puis Vincent se retrouve avec un seul compagnon de route pendant une quarantaine de bornes avant de se retrouver tout seul pour les 25 derniers kilomètres. Dans la montée finale, les crampes pointent, mais il franchit néanmoins la ligne d'arrivée: il termine 51ème au scratch, et 16ème de sa catégorie (sur 55). Un peu plus loin, c'est Lionel qui en termine: 95ème au scratch et 32ème de sa "caté" (la même que Vincent). Sur le grand parcours, il y a eu 195 coureurs classés. Bravo à nos représentants qui ont fait honneur à nos couleurs, sachant que Lionel courra sous notre maillot la saison prochaine... (Au fait, Lionel, je n'ai pas trouvé de photos de toi: si tu en as, fais passer !!)

Et de l'avis de nos cinq "V3C" c'était une épreuve superbement organisée, avec de très beaux parcours, et ils comptent bien y revenir l'année prochaine....; et moi aussi, car je ne serai pas de mariage tous les ans à cette période...!!

Classements club ici

Classements complets ici

Photos ici

Chrono de la Nesque

Un bouquet et un podium...

10 Septembre 2019

Le Samedi 7 Septembre, se disputait la montée chronométrée des gorges de la Nesque: une épreuve organisée par l'UC Sorguaise sur les 18,5 km de la montée des gorges.

On était deux du club à en prendre le départ: Olivier, le local de l'étape, et moi-même. Il faut dire que le même jour, un gros contingent du club était dans le même coin pour faire une reconnaissance de la cyclosportive "La Ventoux Sud" qui se déroulera le 15 Septembre: pour nous c'était 18,5 km, eux en ont fait 147...! Belle sortie.

Pour ce "chrono", Olivier était engagé sur la  montée en duo avec son beau-frère, et moi en individuel avec mon vélo "classique" sans même les prolongateurs que j'avais testé le Mercredi, mais ce ne fut pas concluant ! Olivier aussi avait un vélo "normal", contrairement à son coéquipier qui avait le vélo chrono...!.

Le podium des "+50": manque le second...!
Le podium des "+50": manque le second...!

Le Mercredi précédent, j'étais venu faire une "reco" du parcours (en mode course) et je l'avais monté en 37'35" à 271W de moyenne..

Pour moi, départ à 8h53', après un petit échauffement d'une vingtaine de minutes. En fonction de ma "reco" de la semaine, j'avais décidé d'essayer de "gérer" à environ 280W... Ce que je m'appliquais à faire dès le départ, même si sur les premiers mètres je me retrouvais à 600W... Mais je rectifiais rapidement et au bout de 500m j'étais retombé aux environs de 300W. Je rattrapais assez rapidement deux coureurs partis une et deux minutes avant moi, et je maintenais mon allure, même si j'étais à la limite. Dans le seconde partie du parcours, la plus pentue, je rattrapais encore trois coureurs et je finissais plus ou moins au sprint avec les "watts" qui me restaient... Je coupais la ligne en 37'05", soit 30 secondes de moins que le Mercredi, et avec une moyenne de 283W, soit douze de mieux.

Un temps qui me donnait la neuvième place au scratch et la troisième dans la catégorie "+50 ans". Ceux qui étaient devant , dont le champion de France master du clm Enjalbert, avaient les vélos de chrono avec même, pour certains, les roues lenticulaires... Un autre monde !!

Mais j'étais plutôt satisfait de mon chrono et de mon classement.

Podium des "+50" dans la catégorie "duos".............
Podium des "+50" dans la catégorie "duos".............

Après les individuels, vers 10h30 c'était au tour des "duo", et donc d'Olivier, de partir pour en chier un peu...! Et c'était le cas... Avec son "beauf", équipé comme un pro, ça envoyait les watts, et malgré des problèmes de lombaires depuis quelques temps, Olivier avait plutôt les bonnes cannes et réalisait une belle montée. Sur la ligne, qu'ils coupaient en 38'13" (contrairement au classement officiel qui les crédite d'une minute de plus, comme d'autres !!), ils prenaient la quatrième place scratch des "duos" et l'emportaient dans la catégorie "+50 ans"... Belle perf'.

Finalement dux coureurs au départ et deux podiums... Un bon ratio !

Belle épreuve et belle organisation de l'UC Sorgues, malgré quelques petits soucis de chronométrage pour certains ( surtout les "duos"). Belle remise des prix. Cela mériterait une participation plus importante.

Seul petit bémol, concernant les catégories: seulement deux catégories chez les individuels (moins de 50 et plus de 50 ans) pour une cinquantaine d'inscrits, alors qu'il y avait cinq ou six catégories chez les "duos" pour une dizaine d'inscrits...! Peut-être à revoir.

Classements complets ici

Toutes les photos ici

Merci à Magali, notre cycliste-photographe, pour les belles photos.

GP de St Christol-d'Albion: 2 étapes

A la pédale..., et avec les tripes !!

Pendant l'étape contre-la-montre...
Pendant l'étape contre-la-montre...

05 Septembre 2019

Une fois n'est pas coutume, j'étais le seul représentant du club sur cette épreuve en deux étapes organisée par le CS Cavaillon, cher à Maurice Jauffret, sur l'austère plateau d'Albion; un plateau plus connu de 1967 à 1999 pour avoir abrité dans son sol les silos des 18 missiles nucléaires de la force de frappe stratégique Française:les fameux missiles SSBS-S3 d'une puissance de 1,2 mégatonne chacun, soit l'équivalent de 80 fois la bombe "Little Boy" lancée sur Hiroshima le 6 Aout 1945 !!

Mais en ce premier jour de Septembre 2019, plus de missiles stratégiques, même si on aperçoit toujours ça et là les "restes" des différents site de lancement: les seuls missiles visibles en ce Dimanche matin au départ de l'étape contre-la-montre sont propulsés grâce à l'énergie musculaire et sont formés de deux roues et d'un cadre plus ou moins aérodynamique...: pour moi ce sera plutôt moins vu que je n'ai même pas de prolongateur de cintre... Un gros handicap sur cette boucle de 19,5 km "mal plate", par rapport à ceux équipés de vélo de chrono surtout avec la partie finale vent de face. Mais on fera avec !

Je me fais discret pendant la première moitié de l'étape...
Je me fais discret pendant la première moitié de l'étape...

Au final, je boucle la distance en 30'04", à 39 de moyenne et je finis à la 5ème place des "3ème caté", mais à plus de 50 secondes des deux premiers, les coureurs de "St Sat" Tinevez et Souche, et à 30 secondes du troisième, le Teyrannais Deruschi. Pour la "gagne" au général, ça sera mission impossible, d'autant plus que je serai seul face à cinq représentants de l'UC St Saturnin, mais ce sera également très compliqué pour aller chercher la troisième place de Deruschi, voire la quatrième du Cavaillonnais Borghino entouré, lui, de trois équipiers. Mais l'objectif de l'après-midi sera quand même le podium... Faudra que les jambes soient là, faudra un gros mental, faudra être "inventif" et faudra bénéficier de circonstances favorables...! Mais j'y crois...

A 14h30, après quelques heures de récup' et un petit échauffement, on s'élance pour la seconde étape, à savoir quatre tours plus l'arrivée en haut d'une bosse d'un peu moins d'un kilomètre, soit 78,5 km.

Le vent s'est beaucoup renforcé, et c'est peut-être mieux pour moi si la course est plus dure. Mais les deux premiers tours sont parcourus à petite allure, le tempo étant assuré par les coureurs de "St Sat" qui n'ont qu'à gérer et contrôler... Seul P. Grima, de Carnoux, tente deux fois de partir, mais le peloton revient rapidement. Moi j'ai décidé d'être patient au moins jusqu'à la mi-course...

Deuxième attaque... Du monde sur le "porte-bagage"...!
Deuxième attaque... Du monde sur le "porte-bagage"...!

Juste avant d'attaquer la troisième boucle, P. Candel (VC Pennois) attaque vent de face et creuse un petit écart: je me dis que c'est peut-être le moment et je fais le "jump" pour rentrer sur lui. On insiste un petit moment, mais les gars de "St Sat" ramènent... C'est raté ! On vient d'attaquer la troisième boucle avec un fort vent de trois quart face, et dans le faux-plat montant j'en remet une bonne... Et rebelote les mêmes ramènent sur moi. Deux minutes de récup' et je remet ça dans la fin de la bosse...: le résultat est le même, mais je sens que l'élastique n'est pas loin de casser ! Et il faut à tout prix que j'arrive à faire "sauter" le troisième et le quatrième avant de bifurquer à Revest-du-Bion, et en même temps il faut que j'emmène les mecs de "St Sat" pour plus qu'ils me ramènent tout le monde... Et à 200m de la bascule vers Revest j'en remet une violente et j'insiste jusqu'à ce que mes jambes "calent"...: à ce moment là je m'écarte à gauche, et G. Cholet de Cavaillon me dit que ça vient de "casser".

Cette fois l'écart est fait avec le groupe de chasse
Cette fois l'écart est fait avec le groupe de chasse

Je me retourne et je constate qu'on n'est plus que neuf, qu'il n'y a pas Deruschi, ni Borghino, et qu'en plus il y a trois gars de "St Sat", dont les deux premiers...: le scénario rêvé ! Aussitôt je repasse devant, je fais la petite descente à bloc ainsi que le petit "talus" qui remonte vers Revest et je m'écarte pour faire un état des lieux... La cassure est faite, mais l'écart n'est que d'une centaine de mètres et il faut enfoncer le clou: j'incite les gars à rouler en expliquant qu'au bout il y a la victoire d'étape et pour certains une place à aller chercher au général... Et à part un ou deux, tout le monde fait sa part de boulot, mais derrière ils ne lâchent pas le morceau, et pendant une dizaine de bornes l'écart reste le même...: ça va se faire au mental ! A la relance vent de face, je remet un bon coup bien aidé par Plaisant (TCDV) et Sarnette (UC St Sat) et cette fois ça "pète" pour de bon derrière.

En haut de la bosse, "vidé" mais vainqueur...!
En haut de la bosse, "vidé" mais vainqueur...!

A l'amorce du dernier tour l'écart s'est creusé, mais il ne faut pas s'endormir et je suis obligé d'assurer la plus grosse partie des relais (c'est moi qui ai le plus à gagner), là encore bien aidé par Plaisant. A trois kilomètres de l'arrivée j'estime que l'avance est suffisante et je passe en queue de groupe: à partir de là c'est E. Sarnette qui tire un long "bout-droit" pour amener ses deux co-équipiers jusqu'au pied de la bosse finale... Dès le début de la montée, le leader M. Tinevez prend les commandes et fait éclater le groupe en accélérant de plus en plus, mais je me suis mis dans sa roue, et derrière moi il y a E. Plaisant.

Les deux podiums.................
Les deux podiums.................

Je sens qu'elle est pour moi, et dans les cent derniers mètres je déboite et je coupe la ligne devant...: vidé, mais vainqueur !

Tinevez termine second, juste devant Plaisant. Le groupe avec Deruschi termine à un peu plus de trois minutes, et du coup le classement général est modifié... Je prend la troisième place, Sarnette (UCSV) la quatrième et Cholet (CS Cavaillon) la cinquième. Finalement tout le monde a bien fait de rouler...!

Tous nos remerciements au Cyclo Sport Cavaillon, et tous ses bénévoles, pour la super organisation de cette épreuve qui mériterait une plus grosse participation: bravo pour le parcours, la sécurité, les podiums, les lots, etc... J'espère à l'an prochain !

Toutes les photos ici

Classements complets ici

Vidéo de l'arrivée ici

Merci à Magali pour l'ensemble des photos

GP de Canaules

J-Louis vainqueur en "5ème caté"

Le Team V3C avant le départ ( manque Philippe H)
Le Team V3C avant le départ ( manque Philippe H)

05 Septembre 2019

Ils étaient huit coureurs du club sur cette dernière épreuve FSGT en ligne organisée par l'AO Bagard sur une boucle de 8 km, passant par Logrian, à parcourir sept fois.

On retrouvait là: Christophe, G2J, J-Claude, J-Louis, Oscar, Philippe H, Philippe S et Thierry.

Sur ce circuit, dénué de difficulté, la course partait sur les chapeaux de roue et les tentatives d'échappée se multipliaient dès les premiers kilomètres, et les "3C" n'étaient pas en reste, en particuliers J-Claude, Thierry et Philippe S. Mais rapidement une échappée se formait avec, entre autres, Philippe Roux (TMB St Aunes) déjà échappé avec moi la semaine précédente à Noves et souvent dans le coup cette année: ça sentait le "bon coup", et Philippe S ne ratait pas l'occasion. Il faisait parti du quatuor et l'écart se creusait assez rapidement.

J-Louis et G2J n'ont pas loupé la "der" de l'année....
J-Louis et G2J n'ont pas loupé la "der" de l'année....

Malheureusement Philippe ne pouvait pas soutenir le rythme et il "décrochait" de la tête, puis était repris par le peloton. Le trio de tête creusait définitivement l'écart, et le peloton ne "jouait" plus que pour la quatrième place du scratch et des "4ème caté"... Du coup nos coureurs décidaient de jouer la "gagne" en "5", et plutôt que de rouler et s'épuiser en tentant un très improbable retour et risquer en outre de se faire "griller" au sprint pour la victoire en "5" par les "suiveurs", ils multipliaient les attaques afin de faire travailler les autres... Et tour à tour, J-Claude, Thierry, Philippe, Christophe mettaient le nez à la fenêtre pour secouer le peloton, un peloton qui restait groupé jusqu'à la fin.

Devant les trois de tête se disputaient le sprint pour la victoire, et c'est logiquement P. Roux qui s'imposait assez largement devant l'Arlésien JM Haltherman.

Dans le final, pour la quatrième place, Jean-Claude se mettait à la planche et emmenait de main de maitre le sprint pour Jean-Louis qui ne ratait pas l'occasion de l'emporter en "5ème caté" (7ème au scratch). G2J complétait le podium des "5" en terminant 2ème. Tous nos autres coureurs finissent dans le peloton... Retour gagnant pour Jean-Louis après une "petite" coupure bienvenue et un gros stage "tapas"...! Retour très encourageant aussi pour Thierry, après une coupure un peu plus longue... Belle course collective de nos couleurs et un mois de Septembre qui commence de la plus belle des manières... Et ce n'était pas fini...!!

Toutes les photos ici

Classements club ici

Classements complets ici

Merci à Chantal pour les photos