2015 < 2014 < 2013 < 2012

Compét' 2016

    Septembre < Aout < Juillet < Juin < Mai < Avril < Fév.-Mars

La Drômoise

In extrémis..., et dans la douleur !

Les six "V3C" sur la course...
Les six "V3C" sur la course...

28 Septembre 2016

Cette année, la "Drômoise" se retrouvait en concurrence directe avec les "Bosses de Provence" (ex Bosses du 13)... Vraiment dommage car on aimait bien participer aux deux !

Malgré cela, ce ne sont pas moins de 2050 passionnés qui avaient envoyé leur inscription, et parmi eux six membres du club: Magali, Alexandre, Jean, J-Louis, Philippe et moi, tous inscrits sur le "119 km", et tous fidèles de cette épreuve depuis 4 ans.

La journée s'annonçait belle, en ce qui concerne la météo, même si dans le sas de départ la température était encore bien frisquette ! A 9 heures précises la "meute" était lâchée, et du coup la température remontait très vite !! Sur les dix premiers kilomètres nous amenant à Barnave, au pied du col de Pennes, le compteur flirtait allègrement avec les 50 km/h, tout le monde voulait être devant et ça "frottait" pas mal. Manque de bol pour Alex, c'est le moment que choisissait sa chaine pour sauter et se coincer dans la manivelle, l'obligeant ainsi à s'arrêter pour tout décoincer... Et même si il "réparait" rapidement, il allait falloir remonter une partie de la longue file de cyclistes.

Alex dans le col des Roustants
Alex dans le col des Roustants

Peu après Barnave, on attaquait le col de Pennes (1040m) et ses 8 km entre 6 et 7%, et comme chaque année ça partait très fort: les "jeunots" imposaient un rythme très élevé, et au bout d'un km je ne pouvais plus suivre et laissait filer un gros groupe qu'un de mes principaux concurrents dans la catégorie arrivait à accrocher: il s'agissait de C. Decotte le champion de France Master FFC 2016 et récent 5ème au championnat du monde qui se déroulait en Australie au début du mois. C'était compromis pour la "gagne" dans la catégorie... Tant pis !

Derrière, Alex, après sa mésaventure, faisait une belle ascension et repassait J-Louis puis Philippe qui montaient au tempo en évitant de se mettre dans le rouge, alors que Jeannot suivait un peu plus loin, et que Magali, qui était inscrite sur la "rando", profitait à fond en roulant à son rythme ,au sein de petits groupes

Philippe avait de bonnes sensations.
Philippe avait de bonnes sensations.

Et dans le rouge, moi j'y étais tout au long du col: malgré tout j'arrivais à basculer avec un petit groupe mais dans un "sale" état et la longue et sinueuse descente vers Pradelles et St Nazaire n'y changeait rien: j'attaquais le col des Roustants (1028m) toujours à la limite, mais dans un petit groupe qui roulait bien et avec qui il était impératif que je reste. Et au mental, j'arrivais à basculer avec eux au sommet: le plus dur était fait. Après la très rapide descente vers La Motte-Chalençon, il y avait une longue partie de plat et faux-plat montant qui allait me permettre de "récupérer" un peu avant d'attaquer le col de Prémol (963m). Alex, J-Louis et Philippe, qui tous trois avaient la "bonne jambe", continuaient à bien gérer leur effort, soit tout seul, soit avec un petit groupe. Au sommet du col de Prémol, on plongeait à douze dans la rapide et très technique descente vers Luc-en-Diois, et j'étais un peu mieux, me permettant enfin de passer quelques relais bien appuyés sur la route du retour vers Die...

Jean-Louis avait de bonnes "cannes"
Jean-Louis avait de bonnes "cannes"

Et en cyclisme, rien n'est joué tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie...! Peu avant la "flamme rouge", le "miracle" se produisait... On revenait sur Decotte qui venait "d'essuyer" un terrible "coup de bambou" et on allait donc jouer la "gagne" de la catégorie au sprint tous les deux. Un sprint que je lançais de loin sachant qu'il était certainement à bout et aurait du mal à "tenir" un sprint long. Et effectivement je gagnais la "caté", pour la troisième fois consécutive: mais quel calvaire ! Et objectivement Christian Decotte était très certainement plus costaud que moi Dimanche...; mais c'est le vélo ! 

Au scratch, petite déception, car malgré un temps inférieur de 7 mn par rapport à l'année dernière, je terminais 49ème (sur 540 coureurs classés) soit 19 places de perdues par rapport à 2015 ! Le niveau était très haut et surtout il y avait beaucoup de "jeunes": 35 concurrents de moins de 39 ans dans les 50 premiers, dont quinze de moins de 29 ans... Ceci explique cela !

Jeannot martyrise son nouveau vélo... Et c'est efficace !
Jeannot martyrise son nouveau vélo... Et c'est efficace !

Quelques minutes après, c'est Alex qui en terminait, précédent Philippe de quelques minutes; et tout deux avaient aussi amélioré leur temps de l'année dernière, mais reculaient au scratch !! Malgré ses bonnes sensations, Philippe était un peu déçu de son classement: dommage qu'il n'ait pas été dans un "bon" groupe où il aurait pu "s'économiser" un peu plus au lieu de rouler plus souvent qu'à son tour. Dommage aussi pour Alex qu'un dérailleur mal réglé ait perturbé son début de course... Sans ça, je pense qu'il aurait pu accrocher un des groupes qui termine 2 ou 3 minutes devant lui... Mais bon il était quand même content de sa nouvelle monture, tout comme Jeannot !

Magali dans le col des Roustants................
Magali dans le col des Roustants................

Peu après c'est Jean-Louis qui coupait la ligne et il était plutôt satisfait de sa course. Et on le comprend... Lui n'avait pu participer l'année dernière pour les raisons que l'on connait: cette saison 2016 est un beau retour pour lui. C'est enfin Jeannot qui finissait, pas trop "entamé", après avoir bien géré sa course: d'autant plus qu'il était en manque de kilomètres.

Restait plus qu'à attendre Magali qui en terminait un peu plus tard: pour sa première grosse "cyclo-rando" elle avait très bien géré son effort et avait pu, contrairement à nous, apprécier tous les ravitaillements et profiter à fond de l'excellente ambiance et des paysages tout au long du parcours; même si à l'arrivée, et même après, les jambes étaient lourdes. Et puis elle avait laissé pas mal de monde derrière elle... Bien pour une "première !

Le podium de la catégorie H, avec C. Decotte à ma gauche.
Le podium de la catégorie H, avec C. Decotte à ma gauche.

Après quelques bon "demis" bien frais et une fois les podiums terminés, Philippe et J-Louis, effrayés par la longueur de la queue pour le repas, ont préféré rentrer. Alex et Jeannot, plus patients, ont pu déguster les fameuses ravioles alors que Mag' et moi, patients aussi, avons pu engloutir le plateau repas..., mais sans les ravioles...!!

En conclusion, ce fut une superbe journée, comme d'hab' sur la Drômoise, avec à la clé un dernier bouquet, ou plutôt un Magnum.

Un grand merci aux organisateurs et aux dizaines (voire centaines) de bénévoles, sans qui rien ne serait possible, pour la parfaite tenue de cette épreuve.

Merci aussi aux centaines de cyclistes d'être venus, que ce soit pour le "chrono", par défi envers soi-même ou simplement pour le simple plaisir de pédaler dans un environnement exceptionnel: car sans eux, rien ne serait possible non plus !!

Et cette fois, promis, c'était la "der des der"... saison terminée. Ouf !!

Photos ici (en partie) et  ici (toutes et téléchargeables)

Classement club ici

Classement complet ici

GP de Fontvieille

Aïe, aïe, aïe...!

Les cinq partants...
Les cinq partants...

23 Septembre 2016

Et oui, ça y est... La saison des courses sur route touche à sa fin, et ce Dimanche 18 Septembre se courait à Fontvieille la dernière "Ufolep" de l'année. Une course organisée par nos amis du VC Arlésien sur un très beau circuit de sept km, avec une bosse et une belle descente tout en courbes.

Malgré une certaine lassitude, après une "grosse" saison, on était cinq à avoir fait le déplacement du côté du "Moulin de Daudet": G2J (Jean-Jacques), Jean-Louis, Philippe, Thierry et moi.

      Dans l'épreuve des "GS", J-Jacques avait plutôt de bonnes "cannes" et il a couru "juste". Avec l'expérience accumulée en quelques années de compétition, sachant se placer, il contrôlait bien la course, restant attentif et vigilant, même si il avait laissé partir un coureur. Alors qu'il pouvait raisonnablement envisager un podium grâce à sa pointe de vitesse, il était "enfermé" dans le dernier virage et ne pouvait participer pleinement au sprint... Dommage.

       Dans la course des "3ème caté", ça partait  assez fort, mais Philippe et Thierry avaient du "répondant", alors que Jean-Louis se retrouvait assez vite "dans le dur": mais c'est normal après une saison de "reprise" bien remplie et sachant d'où il "revient"... Peu avant la mi-course il préférait sagement "se garer", mais pensait déjà avec motivation à la saison prochaine !

Malgré la vigilance de Thierry, souvent en tête (trop ?), et de Philippe, un "coup" arrivait à partir et n'était plus revu. Nos deux coureurs allait donc arriver pour une place d'honneur, mais étaient débordés lors du sprint. Là encore pas de podium !

        Dans la course des "2ème caté", j'étais le seul représentant du club. Après un premier tour à allure "modérée", ça s'emballait dans la montée à l'amorce du second tour et ça insistait dans la descente. En bas, après le virage à droite, ça relançait à bloc, et sur la relance, un coureur d'un club Marseillais, victime d'un saut de chaine, chutait lourdement, entrainant avec lui trois autres coureurs dont "bibi"... Après un beau "soleil", je me réceptionnais sur la tête et l'épaule gauche, et au craquement entendu, je pensais m'être "fait" une clavicule: mais non..., même pas ! Il n'y avait rien de cassé apparemment, et après 3 ou 4 minutes, avec deux autres coureurs on décidait de repartir avec le peloton lorsqu'il arriverait, mais hors course bien sur. Par contre le quatrième coureur restait étendu sur la chaussée et était transporté à l'hôpital d'Arles. Je finissais donc la course avec le peloton, et malgré les douleurs, les jambes étaient pas mal... Dommage ! Mais je n'ai pas à ma plaindre, je m'en tire plutôt bien. Une fois n'est pas coutume, ce n'était pas le jour des "3C"...!

J'espère être "d'aplomb" Dimanche prochain pour la Drômoise où on sera encore quelques-uns du club pour la "der des der" cette fois.

Classement club  ici

Classement complet  ici

Photos ici  et  ici

Merci à "Néné" pour les photos...

"Défi du Ventoux-Trophée E. Caritoux"

Au côté de Jalabert...!

Le tour de chauffe avec Dom' et G. Chappe derrière moi à droite
Le tour de chauffe avec Dom' et G. Chappe derrière moi à droite

12 Septembre 2016

Une fois n'est pas coutume, j'étais seul représentant du club sur cette épreuve. Une épreuve qui n'est pas une course, tout en en étant une, mais sans l'être officiellement...!!?

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de classement officiel, mais vu le départ une fois les "fauves" lâchés au "km 0" de l'ascension on comprenait qu'on n'était pas sur une ballade cyclotouristique...!

La journée s'annonçait belle vers 7h au moment du retrait des plaques et du petit sac cadeau: bouteille de côte du Ventoux, sucreries, bandanas, DVD... etc... Le tout pour une inscription à 6 euros...! Il y en a qui devraient s'en inspirer !

Et puis sur l'aire de départ, au pied du podium, l'ambiance est décontractée, sans la pression des cyclosportives. En outre il y a du beau "linge" au départ avec Eric Caritoux, bien sur, mais aussi Laurent Jalabert, J-Luc Garnier (pro au début des années 80), Georges Chappe (équipier de Poulidor, vainqueur d'étape sur le Tour 1968,vainqueur du Critérium National 1970, ch. du monde clm par équipe en 1963, etc..), le préfet du Vaucluse (pratiquant assidu), J-P Roux (recordman des montées du Ventoux en 24h:11 fois), etc... et quelques jeunes "loups" aux dents longues.

Jalabert emmène le quatuor
Jalabert emmène le quatuor

Sur la ligne de départ je retrouve l'ami Domi, qui avait déjà fait la montée avec nous la semaine dernière, ainsi que le coureur Salindrois Dolympe habitué des courses FSGT.

A 8h30, les 200 participants s'élancent pour une boucle d'une dizaine de km à allure très modérée avec la montée et la traversée du pittoresque village de Crillon-le-Brave et sa vue imprenable sur le Ventoux. L'ambiance est très décontractée et sympathique. Ca ne va pas tarder à changer...!

Une fois de retour à Bédoin, on s'arrête sur la ligne désignant le "Km 0" de l'ascension, et un nouveau départ est donné... Finie l'allure très modérée ! C'est quasiment au sprint jusqu'à Ste Colombe... Au bout d'un kilomètre, le peloton de 200 est réduit à une petite vingtaine !! Peu avant Ste Colombe je suis obligé de "lever" un peu le pied: ça va beaucoup trop vite pour moi, et aussi pour Dom', et à ce train je suis sur d'exploser une fois passé le virage de St Estève. On laisse donc filer un groupe d'une douzaine "d'avions", et avec Dom' on attaque les choses sérieuses ensemble...

Morgan se retrouve au milieu du "Défi"...
Morgan se retrouve au milieu du "Défi"...

Peu après les "sept virages", un duo revient sur nous: il s'agit de Jalabert et un autre coureur. "Jaja" roule 1 ou 2 km/h plus vite que nous et pendant un gros km j'ai du mal à trouver mon rythme et je suis "limite"... Mais passé ce cap, je retrouve des sensations et c'est même moi, avec l'aide de Dom', qui assure le train jusqu'au chalet Reynard. Avec la voiture de dépannage qui nous suit, les inscriptions sur la route, "Jaja" avec nous, on a l'impression d'être dans une échappée sur le Tour...! Supers moments pour Dom' et moi... Quelques km avant le chalet, on a la surprise de "rechopper" un "V3C" !! Il s'agit de Morgan qui, hors "Défi", effectuait la montée avec un couple d'amis; mais on n'a pas trop le temps de discuter...

Inscriptions, voiture suiveuse, Jaja...: on se croirait sur le Tour !
Inscriptions, voiture suiveuse, Jaja...: on se croirait sur le Tour !

Après le chalet, changement de physionomie: "Jaja" tombe les dents et accélère le tempo; je fais de même mais j'ai du mal à emmener le braquet, alors que Dom' préfère lever le pied. On n'est plus que deux, et cette fois c'est le "Mazamétain" qui impose le rythme: du coup "ça pique" un peu plus au niveau des jambes ! On double des dizaines et des dizaines de cyclistes qui font l'ascension hors trophée, dont quelques vélos électriques: c'est une file quasiment ininterrompue. Impressionnant !

A un peu plus de deux km du sommet, "Jaja" relance une nouvelle fois longuement en sortie de virage et fait "rugir" ses "Lightweight"... Cette fois je décroche pour de bon ! Au sommet il me précède de trente secondes: ascension effectuée en 1h26'. Quelques minutes après Dom' en termine et on en profite pour faire une photo souvenir avec l'ex N°1 mondial...

Avec Dom' et Laurent au sommet.
Avec Dom' et Laurent au sommet.

Restait plus qu'à faire le chemin en sens inverse, et bizarrement, malgré la fatigue, j'ai mis une heure de moins pour rallier Bédoin...!!

Et une fois en bas, on a profité sans modération de l'excellent apéro-buffet tout en "refaisant le monde" avec les "anciens": Eric Caritoux, Garnier, et plein d'autres. Oui, vraiment une super journée !

Merci au "Team Europ'Energie" organisateur de cette course..., pardon de cette rando sportive...!

Et puis merci aussi à Laurent et à Eric Caritoux pour leur gentillesse et leur simplicité. Vivement l'année prochaine..., si les jambes sont encore là !

Le vainqueur, pardon le premier, au sommet, l'Anglais de l'AVC Aix David Swan, a effectué l'ascension en environ 1h10mn !!

 Photos  ici  et  ici (toutes)

CLM Allan-Roussas

Un bouquet pour Olivier.

Olivier récompensé pour son assiduité.
Olivier récompensé pour son assiduité.

5 Septembre 2016

Le Samedi 3 Septembre, pendant qu'une partie du club montait au Ventoux, se déroulait du côté de Montélimar le "chrono" Allan-Roussas auquel ont pris part 105 coureurs. Et parmi eux notre ami Olivier. Le parcours de 13 km comportait une bosse de 3,5 km et un dénivelé de 210m: bref, un parcours pour "costauds". Olivier, qui participait en tant que "4ème caté" Ufolep, devait parcourir la distance en 20'38" et se classait 77ème au scratch, mais gagnait sa catégorie: une belle récompense pour sa motivation, sa volonté et son envie. En regardant le classement, on s'aperçoit qu'il y avait aussi Franck, qui est venu rouler avec nous Jeudi dernier et qui portera certainement nos couleurs l'année prochaine: il participait en tant que "Non licencié", mais accroche une belle 31ème place au scratch, en 18'58", à 30 secondes de notre ami Valentin. Un temps qui lui aurait permis de monter sur la seconde marche du podium en "4 FSGT" et sur la troisième marche en "3"...! Ca promet !

Classement complet  ici