News 2018

Mt Ventoux

Deux "3C" chez les "Cinglés"...

La délivrance au sommet...
La délivrance au sommet...

9 Juin 2018

Le Mardi 29 Mai, Agnès et Klémici avaient décidé de rejoindre le club des "Cinglés du Ventoux":  l'ascension du "Géant" par les trois versants dans la même journée...! Pari réussi !!

Voici ci-dessous le résumé qu'il nous en a fait:

 

"        La cinglette:

Ascension du Mont Ventoux côté Bedoin Malaucène et Sault dans la même journée 137 km et 4400 m de dénivelée...

 

Rendez-vous était pris sur le parking de Bédoin pour la cinglette avec Agnès, Eric , Gilles et moi même en ce mardi 29 mai 2018. Nous sommes contents de nous retrouver pour une journée peu commune.

 Nous partons à 7 heures pour l’ascension depuis Bédoin, après avoir fait tamponner notre carte. Nous roulons ensemble jusqu’au fameux virage de Saint Estève, là où commence vraiment l’ascension du Mont Ventoux. A partir de ce moment, chacun grimpe à son allure.

Le temps est superbe,  belle journée ensoleillée, le paysage est des plus beaux en ce printemps pluvieux où les fleurs sur les bas côtés égaillent notre regard.

 Peu de cyclistes en ce début de matinée, pas de voitures ni de motos, cette première ascension est un vrai régal. Quelqu’un m’avait dit, la première montée tu ne la vois pas passer, et c’est vrai !

 Je suis arrivé au sommet en 2h 05 où Gilles et Eric nous attendaient, depuis un quart d’heure. Attente d’Agnès au sommet, quelques photos pour immortaliser cette journée de cinglés, puis nous plongeons sur Malaucène. Après quelques instants de repos et de discussion et après avoir fait tamponner notre carte, nous nous élançons vers le sommet. Dès les premiers kilomètres je sens que cela sera plus dur, de plus  beaucoup de cyclistes grimpent le Ventoux de ce côté là. Des Néerlandais très nombreux, plusieurs mini bus de tours opérateurs les accompagnent, sans compter la voiture de la croix rouge hollandaise qui effectue des aller retour.

Nos deux nouveaux "cinglés"......................
Nos deux nouveaux "cinglés"......................

L’ascension du côté de Malaucène présente une difficulté majeure redoutable et redoutée, les trois kilomètres où la pente est de 12% 11 % 11 %. J’ai quelques difficultés à ce moment là, mon allure est drôlement plus ralentie, je prends mon mal en patience jusqu’au sommet où j’arrive en 2H38. Cette montée là, on la voit passer. Attente d’Agnès et photos, puis nous plongeons sur Sault où nous arrivons à 13 h 40 pour prendre un léger repas.

 Une heure plus tard, nous nous élançons pour la troisième et dernière ascension, laquelle commence par un bon kilomètre de descente. Après six ou sept kilomètres, je me sens bien, presque euphorique à l’idée que je vais aller jusqu’au bout.

 Je passe le chalet Reynard et j’entame les six derniers kilomètres, les deux premiers sont avalés sans difficulté, c’est un régal. Puis soudain  je sens ma vitesse ralentir, le moral en prend un coup, la lucidité n’est plus, je songe à mettre les pieds par terre, c’est l’hypoglémie, je couvre les quatre derniers kilomètres en 41 minutes !!! Le dernier virage enfin,  et voilà c’est fini, montée en 2h17, Agnès me rejoint peu de temps après. A présent il commence à pleuvoir légèrement.  Nous entamons notre dernière et belle descente sur une route mouillée. Arrivés à Bédoin, une bonne bière est prise, et nous reprenons très contents le chemin du retour de cette belle journée de cinglés."

Un grand bravo à tous les deux pour leur motivation sur ce truc de "ouf", pardon, de cinglés...!!

Photos ici