News 2019

Repas du club

Une belle tablée..., malgré la météo !

"Cochonou" ne s'est plaint ni du vent ni de la pluie...!
"Cochonou" ne s'est plaint ni du vent ni de la pluie...!

22 Octobre 2019

Il aurait du se dérouler au "Relais des chasseurs" de Chusclan, que Loïc nous avait réservé ,comme l'année dernière... La météo en a décidé autrement...! Heureusement, Manu notre traiteur possède également un "resto" à L'Ardoise... C'est donc dans la salle du restaurant "Les Mimosas", comme cela avait déjà été le cas en 2015, que l'on s'est rabattu au dernier moment pour ce repas annuel.

L'année dernière, on avait opté pour un méchoui (très réussi), et cette année, pour changer, on avait décidé d'essayer le porcelet à la broche, moins "classique" que le méchoui... Bonne pioche !

L'heure de l'apéro...
L'heure de l'apéro...

Sur le coup de midi, ce sont donc une bonne cinquantaine de convives qui se sont retrouvés autour de l'apéro, un apéro organisé par nos soins en accord avec le maitre des lieux. Et, le "comptoir" étant bien garni, ce moment convivial où on refait le monde..., et la saison, s'est prolongé jusque vers 13h30 pendant que "Cochonou" prenait des couleurs et s'affutait,  transpirant à grosses gouttes sur son "vire-vire" caniculaire...!! Et en le regardant de près, voyant son visage des mauvais jours, j'ai réalisé qu'il n'aimait pas plus que moi les "vires-vires"...🤣 Pauvre "Cochonou" ! 😥

Mais une fois qu'il a été bien affuté et bien doré, il était temps de passer à table: l'hydratation, si importante pour les sportifs, avait été suffisante 😊 !

Et pour commencer, pendant que "Cochonou" était délicatement découpé, on faisait patienter l'estomac en avalant une sympathique petite salade Landaise: des vitamines et quelques lipides... Nickel ! 🥙

Un bien belle tablée.........................;.........
Un bien belle tablée.........................;.........

Ceci fait, il était temps pour "Cochonou" de venir nous rendre visite, mais en pièces détachées cette fois...: beaucoup plus pratique pour le déguster ! 🥩🍖😋 Et il n'était pas venu seul le bougre; il était venu accompagné d'une petite ratatouille, et entouré de gentilles petites pommes de terre grenaille qui avaient tenu à l'accompagner jusqu'à sa dernière demeure...; à savoir notre estomac !

Et notre estomac en redemandait... Du coup on avait droit à un second passage: une deuxième tournée très appréciée ! 😋

Après ces deux "tournées" de protéines, bénéfiques pour nos fibres musculaires, il fallait penser à nos vieux os...: et quoi de mieux qu'un peu de calcium, sous la forme d'un bel assortiment de fromages pour les consolider 🧀

Manquait plus qu'un peu de sucres rapides...; et là, la délicieuse tarte tatin 🍕se chargeait de combler ce manque... Me sentant un peu en "hypo", j'en aurais bien repris une deuxième ! Mais faut être raisonnable...

Un petit café  clôturait joliment ces agapes. Finalement la météo n'aura pas gâché cette agréable journée, même si on n'a pas eu droit à la partie de pétanque.

Finalement le seul qui n'a pas aimé, c'est "Cochonou"..., mais nous on l'a aimé...!! (lui) 😋😊

Un grand merci à Manu et son équipe pour l'accueil, la bonne chère et le service, ainsi qu'à Marie-Hélène, J-Paul, Philippe, Bernard et G2J pour leur implication dans l'organisation de cette journée 👍

Les photos ici

Paris-Brest-Paris

Les jambes..., et le mental !!

Loïc à l'ouvrage
Loïc à l'ouvrage

23 Septembre 2019

PBP....!! Dans le milieu du cyclisme, rien que ces initiales font peur ! Synonymes de fous, inconscients, givrés, fadas, extravagants, cintrés, jobards... Il faut sans doute un peu de tout ça pour se lancer dans l'aventure du "Paris-Brest-Paris"... Mais pas que...! Il faut aussi une sacrée motivation et un mental en acier trempé en plus d'une condition physique au top ! Et Loïc et Rodolphe possédaient toutes ces qualités (ou ces défauts ! lol !) le Lundi 19 Aout sur le coup de 5h du matin au moment de s'élancer de Rambouillet pour les 1240 km et près de 13000m de dénivelé de cette épopée. Une épopée qu'avait tenté et réussi, dans la douleur, Agnès il y a quatre ans (voir ici).

Et si tout deux rêvaient d'un retour triomphal à Rambouillet près de 70 heures plus tard, les destins furent totalement opposés !! Totale réussite pour Loïc, et malheureusement cruelle déception pour Rodolphe handicapé par une vieille blessure et des petits soucis techniques... Dommage ! Son implication, lors des BRM 400 et 600 qualificatifs, méritait mieux...

Faut faire avec la météo pour Loïc
Faut faire avec la météo pour Loïc

              Pour Loïc, tout s'est déroulé pour le mieux, même si la météo capricieuse a durcit un peu plus une épreuve déjà extrêmement pénible, et il a réussi le défi qu'il s'était fixé... Parti à 5h01' du matin, il mettait le turbo d'entrée, et ralliait le premier pointage, à Villaines-la-Juhel, à 12h25, soit 217 km en 7h24'... Quasiment 30km/h de moyenne; une folie...!! Mais, sagement, il levait un peu le pied et faisait sien l'adage de Racine "qui veut voyager loin ménage sa monture"..., même si il maintenait une vitesse de croisière plus qu'honnête. Et ainsi, en se réservant quelques plages de repos indispensables dans ce genre de défi, il parvenait au but largement dans les temps impartis, après 61h58' de vélo... Impressionnant...! Bien sur ce genre de performance ne peut se réaliser qu'à condition d'avoir une bonne assistance, et là dessus, Loïc a pu compter sur l'implication totale d'Estelle... Indispensable pour aller au bout. Avec sa préparation physique intense et efficace depuis le début de l'année, il avait mis tous les atouts de son côté... Bravo, et bonne récup' !

Rouler de nuit...: inévitable sur PBP ! Ici Rodolphe
Rouler de nuit...: inévitable sur PBP ! Ici Rodolphe

             Pour ce qui est de Rodolphe, dont l'expérience ne s'est pas déroulée comme il l'aurait souhaité, et l'aurait mérité aussi vu son investissement depuis des mois, vous trouverez ci-dessous le compte-rendu qu'il nous a fait de cette aventure extrême !

 

               " Tout d’abord un grand bravo à Loïc: très belle performance. Et félicitations à tous ceux qui arrivent au bout... Respect, je m’incline.
Je le remercie de m’avoir supporté comme un rémora tout au long des brevets qualificatifs 400 km et un demi 600 km où je n’ai pas pu suivre son rythme: plus de 31kms/h !
Merci à son épouse et à ma fille pour leurs soutien pendant ces brevets.
Quand à mon 300 km il commença par une chute à 50 km du départ et une plaie à la pommette; le ton était donné.
Je serai nombriliste si je ne remerciais pas Philippe TAUPENAS (là aussi un champion dur au mal ) du club d’Uzès avec qui j’ai réalisé avec plaisir le brevet 200 kms. Lui aussi était parti pour ce défi PBP, mais sa sagesse et l’écoute de son corps lui on fait prend la bonne décision.
Mais moi je suis inscrit sur PBP, donc je partirai coute que coute, je ne vous écris pas tout…!
Après le 600 kms de cette année, de veilles blessures pointent leur nez, séquelles du "demi PBP 2015". Deux semaine avant le départ, repos, anti-inflammatoires, tendinite du fameux genoux droit... Grrr !!!. Une semaine avant, infiltration au pied gauche pour essayer de masquer le syndrome de Morton Regrrr !!!!!. 

Rambouillet, lundi matin aux aurores: je pars dans la dernière vague à 5h30... Loïc est parti à 5h00: on ne rattrape pas un avion de chasse, et en plus on ne se voit même pas au départ il fait nuit…!
La peur de la crevaison, partir dans les 300 deniers sur PBP, vent de face annoncé (et avéré !) jusqu’à Brest...! Bref tout ça, ça te met la pression, surtout que le veille, la pluie et la clapissette du parc de Rambouillet avaient fait une hécatombe sur les 20 premiers km.
On part bon train jusqu’à la nuit tombée: là, plus de compteur kilométrique de vitesse...! L’étape de nuit est interminable et la peur de la panne d’éclairage m'envahit.

Rodolphe, volontaire mais dubitatif...
Rodolphe, volontaire mais dubitatif...

Quelques heures de sommeil, dans ma super assistance gérée par ma fille et son mari, et en avant, direction Brest, sans compteur ni boussole !
Un peu avant Brest je croise Loïc qui en repart... Il envoie du bois !!
Arrivé à Brest je fais le point avec moi-même et mon assistance, et, douleur ou pas douleur ( mais quand même cachetons toutes les 4 heures), compteur ou pas compteur, vent ou pas vent, je dois bien me rendre à l’évidence que ma préparation physique a été plutôt légère ces dernières semaines, et qu’il serait plus sage d’affaler les voiles plutôt que de chavirer profondément...!
Avec regrets, j’abandonne encore une fois, mais on ne part pas sur PBP la fleur au fusil et avec des jambes en bois...: j’ai joué, j’ai perdu !!
Encore bravo a ceux que le terminent !
Si il y a des partants pour 2023 je vous attends...! "

 

             Un grand bravo à tous les deux, même si Rodolphe ne finit pas...! N'oublions pas que le PBP c'est les 1240 km, mais aussi toutes les épreuves qualificatives qui précèdent...! C'est un tout, et il faut une grosse motivation pour accéder au graal...! Nul doute que Rodolphe va "rebondir"...

Dans les défis extrêmes comme celui-là, ça se joue parfois à des petits "détails", et le mental est d'une importance capitale, tout autant que le physique.

                                   GOOD JOB GUYS...!!

BRM 600

Un truc de "ouf" pour Loïc et Rodolphe...!

Nos deux "guerriers", Rodolphe et Loïc...
Nos deux "guerriers", Rodolphe et Loïc...

06 Juin 2019

Nos deux "V3C" continuent leur préparation pour Paris-Brest-Paris. Et pour ce faire il leur fallait valider le "600km": ce qu'ils ont fait ce premier week-end de Juin... 605 km, 4200m de dénivelé et plus de 20h de vélo... De vrais "fadas"...

Partis ensemble de Manosque le Samedi 1er Juin à 5h du matin, ils ont fait route ensemble sur la moitié du chemin environ, avant que Rodolphe ne suive sa propre feuille de route.

Loïc nous a fait un récit détaillé de ces 28 heures hors du commun que vous pouvez lire ci-dessous:

" Samedi 1 Juin 2019

Départ de Manosque à 5h00 du matin, nous étions 16 au départ, il fait 12°C sans vent. Direction le Nord vers Sisteron via Oraison, les Mées, le soleil commence à se lever, les paysages s'allument doucement.

L'intendance est là pour le petit déjeuner............
L'intendance est là pour le petit déjeuner............

Il est 7h30 lorsque l’on arrive Laragne-Montéglin (km80), 1ère pause petit-déjeuner au soleil préparé par Estelle.

Direction Die "Pointage BRM" au 165 km via Aspremont puis passage par le beau col de Cabre 11 km pour 3,6% avec ses lacets qui longent la montagne, la température commence à monter (21°C).

L’heure tourne il est 12h00, km188. Pause Repas à Saillans. Puis direction l'Ouest vers Crest où nous rattrapons un petit groupe de cyclistes, nous resterons avec eux pendant environ 40 km jusqu’à Mours (c’est à la sortie de Romans sur Isére) où l’on fait une pause goûter.

 On arrive à Beaurepaire "Pointage BRM" au 288 km. Le soleil est bien présent et commence à bien chauffer, le mercure annonce 32°C et les bidons d'eau se vident très rapidement.

Direction l'Ouest jusqu'à Sablon en passant par Chanas (Rive gauche du Rhône) km v308 au compteur (déjà plus de 10h00 de vélo) où l’on traverse le Rhône ! 

A partir de ce moment, nous prenons la direction le Sud avec son vent de face, avec ses longues longues lignes droites qui semblent interminables sur la D 86.

A partir de d’Andance, nos routes avec Rodophe se séparent afin de respecter son plan de route.

Direction Sarras, Saint Jean de Muzols puis Tournon sur Rhône, il est 18h00. Nous roulons à l’ombre des montagnes le long de la D.86 (axe très fréquenté le samedi après-midi)

Passage nocturne à Remoulins
Passage nocturne à Remoulins

Saint Peray puis Cruas km 390 (20h15 :  pause repas), je décide de mettre en place les éclairages sur mon vélo et remettre mon gilet fluo ! Il est 21h30 le soleil n’est plus présent maintenant, la nuit  pointe le bout du nez, direction Pierrelatte, Pont Saint Esprit , Bagnols. Retour à des routes bien connues ! Puis Connaux, au compteur 468 km , il est 23h05, ma plus longue pause pour prendre une douche rapide et préparer mes affaires pour le lendemain.

 Dimanche 2 Juin 2019

Le réveil sonne à 3h00 , (petit dej) pour un départ vers 3h30. Toujours un petit vent du sud bien présent.

Direction Remoulins (4h05 du mat) "Pointage BRM" km 484 (photo ci-jointe) puis direction l'Est .: Les Angles, Avignon, Cavaillon, Cheval Blanc

 A Lauris (6h45) "Pointage BRM" km 558 : Pause petit dej très copieux préparé par Estelle !

Ouf... C'est terminé...........!
Ouf... C'est terminé...........!

La fin est proche il reste moins de 50 km.

Le soleil est présent, les villages s’enchaînent avec leurs petites montées, les toboggans;  les jambes répondent encore : Loumarin, Cucuron, la Motte d'Aigues, la bastides des Jourdans et le dernier village Pierrevert. Que de très beaux villages avec une arrivée à Manosque.

 La délivrance est proche, il est 9h00 du matin, déjà dimanche !  Après 28h00 au total pour 20h00 de vélo avec 4200 de D+ et 604,5km.

Merci à Rodolphe et à Ludivine (sa fille) pour les ravitos.

 Et un très merci à Estelle (ma moitié) sans qui je n’aurai jamais réussi ce BRM avec une assistance au top du top. "

Toutes nos félicitations à ces deux "aventuriers de l'impossible", qui ont démontré que tout est possible si on y met la motivation, l'envie et la hargne...

Il fallait le faire... Et maintenant la route de "PBP" est ouverte...! Super !!

Reste à bien récupérer !

(Rodolphe si tu as des photos je suis preneur...!)

 

Les "3C" avec Thibaut Pinot

Le représentant de Groupama, S. Joly et Thibaut Pinot
Le représentant de Groupama, S. Joly et Thibaut Pinot

29 Avril 2019

Le Jeudi 25 Avril, une délégation du club, invitée par Joseph, a participé, à Avignon, à une conférence "questions-réponses" organisée par Groupama-Méditérannée en présence de Thibaut Pinot et Sébastien Joly le directeur sportif de l'équipe Groupama-FDJ... Le frère de Thibaut, Julien, qui est aussi son entraineur, était là également.

Après avoir visionné un petit film retraçant la belle année 2018 de l'équipe Française et de son leader, le débat était lancé par le directeur régional de Groupama, avant que le micro ne passe de mains en mains dans le public qui lui aussi pouvait poser ses questions à Thibaut et Sébastien; et il ne s'en est pas privé !

Les "3C" avec un Thibaut très disponible et simple...
Les "3C" avec un Thibaut très disponible et simple...

Les deux hommes ont répondu avec franchise à  toutes les questions, éludant juste un peu celle concernant les puissances développées... Mais on sait que les coureurs n'aiment pas donner des indications à ce sujet à leurs adversaires; c'est un peu "secret défense" !

L'après-midi s'est poursuivi autour d'un verre par une séance de dédicaces et de photos, l'occasion aussi d'échanger un peu avec le leader de l'équipe et son directeur sportif sur le prochain Tour de France et le cyclisme en général. Son frère Julien, qui reste un peu dans l'ombre mais est très "pointu" sur tout ce qui concerne l'entrainement et la performance, s'est lui aussi prêté au jeu. Un après-midi sympathique et instructif pour les passionnés que nous sommes tous...!! Merci à Joseph pour cette invitation.