2021 < 2020 < 2019 < 2018 < 2017 < 2016 < 2015 < 2014 < 2013 < 2012

Compét' 2021

   page3page2 < page1

 

Corbelin (38) - Ch. national Ufolep

Pour la seconde place...!

Gilbert et moi, avec la "bonne jambe",  et en bonne position...
Gilbert et moi, avec la "bonne jambe", et en bonne position...

07 Juillet 2021

Le Samedi 3 Juillet, se disputait à Corbelin (38) le championnat national Ufolep de cyclisme. Au départ on était seulement deux pour représenter le club: Gilbert et moi. L'année dernière, pour les raisons que l'on sait, il avait été annulé, et le dernier remontait donc à 2019 à Beaumont-de-Lomagne (Tarn&Garonne) où, sur un circuit très difficile qui me convenait bien, j'avais vécu une immense déception avec une crevaison dès le 3ème kilomètre ! Cette fois, le circuit de 10 km, à faire six fois, était bien moins difficile, mais quand même assez sélectif avec deux bosses dont la seconde pouvait faire la décision (même si je l'aurais préférée un peu plus longue !): 60 km pour 830m de dénivelé, il y avait quand même de quoi faire !

Dans le second tour: je me suis replacé. Miquel en bleu est à ma droite
Dans le second tour: je me suis replacé. Miquel en bleu est à ma droite

Au départ de notre catégorie, on était quand même 85, dont le champion sortant de 2019, le "Toulousain" Daniel Miquel, une "vieille" connaissance, que j'avais battu au championnat d'Occitanie FSGT à Anduze en 2019 (même si il était intrinsèquement plus fort que moi !) et qui avait pris sa revanche 15 jours plus tard au championnat Occitanie Ufolep de Ste Radegonde (Aveyron) en me battant largement au sprint après qu'on ait fait toute la course échappé à deux. Un mois plus tard il survolait le National !

Donc, inutile de dire que je le surveillais particulièrement.

A 8h, le départ était donné et le premier tour se faisait bon train, avec un coureur à l'attaque d'entrée. Avec Gilbert, qui était bien motivé et qui s'était bien préparé, on surveillait tout ça, bien "au chaud" dans le peloton. A l'attaque du second tour, le coureur de devant était repris, et avant d'attaquer la seconde bosse du circuit, on remontait se placer...: j'étais sur à 90% que Miquel allait attaquer à mi-bosse !

Miquel est parti...: on ne le reverra plus.
Miquel est parti...: on ne le reverra plus.

Dans la bosse ça accélère et le peloton s'étire et éclate. Avec Gilbert on est bien remonté et je suis en 4ème position, juste un peu devant Miquel que je surveille du coin de l'oeil. Je sens que son attaque est imminente au moment où trois coureurs me passent sur la droite et me ferment momentanément la porte...: et là, Miquel se faufile dans un trou de souris sur la gauche, entre le bas côté et le coureur qui le précède, et porte une violente attaque dont il a le secret...; il me faut quelques secondes pour trouver l'ouverture, mais il est déjà trop tard... Miquel a pris une vingtaine de mètres et je comprends que la course vient certainement de se jouer, même si il reste 45 km. Au sommet son avance est d'une centaine de mètres, et à l'amorce du 3ème tour il a 30 secondes. Et pendant les tours suivant l'écart oscille entre 30 et 45 secondes malgré les "soubresauts" de ce qui reste du peloton: on est en effet plus qu'une trentaine quasiment du même niveau...!

Dans le final, Gilbert, en forme, est toujours à l'affut...
Dans le final, Gilbert, en forme, est toujours à l'affut...

A deux tours de la fin, l'écart est tombé à une vingtaine de secondes, et je me dis que c'est peut-être encore jouable... Dans la première bosse du circuit, j'en "met une" et je reprends un gars qui venait de sortir: je me dis que ça peut le faire, mais au début de la descente ça revient, et je me relève; je ne veux pas ramener tout le monde ! Dans la seconde bosse, Gilbert est toujours bien placé et semble avoir de bonnes jambes...! Dans le dernier tour, je comprends que c'est mort pour la gagne, mais on peut encore aller chercher un podium. Et dans le final de la dernière ascension, à 5 km de l'arrivée, j'en remet un coup, mais les jambes sont lourdes (la Coppi est passée par là !) et au sommet le gars qui me relaie se relève..., et moi je ne peux plus ! Le groupe qui avait un peu éclaté se reforme et je comprends que ça va finir au sprint. Par contre Gilbert est plutôt bien, et dans la descente précédent l'arrivée, il parvient à bien se placer, alors que moi je "flippe" un peu et je me fais déborder. Le long sprint en faux-plat montant permet à Gilbert de venir chercher une belle 8ème place qui confirme que la forme est de retour:  quant à moi je doit me contenter de la 17ème... Mais 4ème ou 17ème, peu importe...: J'étais venu pour minimum un podium, et la déception est forte...

On termine finalement à une trentaine de secondes de Miquel... Mais bravo et félicitations à lui: il avait la "pancarte" et il gagne quand même, faisant 45 km seul avec jamais plus de 45 secondes d'avance.... Il mérite une nouvelle fois le titre !👍

Classements ici

Les photos ici

La Fausto Coppi

Un podium..., et souffrance pour tout le monde !

Départ pour un petit déccrassage..., et course d'orientation !!
Départ pour un petit déccrassage..., et course d'orientation !!

02 Juillet 2021

En ce "long" et dernier week-end de Juin, treize membres du club ont franchi la frontière Franco-Italienne pour rejoindre Cunéo, ville départ (et arrivée) de la célèbre Fausto Coppi, un des "monuments" du cyclosport Italien, avec le Marathon des Dolomites. Il y avait onze coureurs (Bernard Ca, Florent, Georges A, Jacky, Jean-Claude, Jean-Louis, Jonathan, Morgan, Philippe S, Robert et "Bibi") et deux "accompagnatrices-supportrices" (Chantal et Sylvie).

Le Vendredi a été consacré au voyage, puis à l'installation à l'hôtel ( à 8km de Cunéo) et enfin à la récupération des "dossiers" course (dossards, plaque de cadre, maillot, échantillon énergétiques, biscuits, chocolat, etc...), , et dès le lendemain matin, on partait pour une petite sortie décrassage vers Cunéo....: une sortie qui se transformait vite en "sortie d'orientation" dans la ville, où, malgré les GPS, on passait et repassait dans les mêmes rues à la recherche du fameux pont de Cunéo par où partent et se séparent les deux parcours de l'épreuve...

7h du mat'...: le départ vient d'être donné !!
7h du mat'...: le départ vient d'être donné !!

Finalement on le trouvait et on pouvait finir notre "reconnaissance": bilan 40 km...! En tout cas, maintenant on connait ce coin de la ville par coeur😂

A midi on prenait un petit repas sympa dans un des nombreux restaurants qui bordent la place Galimberti de Cunéo, lieu de départ et d'arrivée de la course.

Le soir excellent repas au resto de l'hôtel, et au lit pas trop tard (après le match de l'Italie !!) car le lendemain, lever à 4h30, pti' déj' à 5h et départ en vélo de l'hôtel à 5h45 pour se rendre à Cunéo. A 6h20, installation dans les "sas" de départ en attendant l'heure fatidique (7h), et ensuite chacun pour soi..., avec les trois premiers kilomètres tous ensemble, et, au bout du "fameux" pont chacun choisit son parcours: à droite pour le "177" (pour huit de nos représentants) et à gauche pour le "110" (pour les trois autres)... Cette fois on est dans le vif du sujet !

Pour sa première année, Jonathan est déjà dans le coup !!
Pour sa première année, Jonathan est déjà dans le coup !!

Et comme bien souvent ça part à bloc jusqu'au pied de la première ascension et faut arriver à tenir les roues... Les deux premières sévères ascensions du 177 km éparpillent le peloton façon puzzle comme dirait Bernard Blier (et les descentes aussi !). Ensuite arrive le gros morceau du jour: l'épouvantail de la Fauniera (21 km, 2485m). Pour ceux du "177" les jambes sont déjà "amoindries", et pour ceux du "110" elles vont pas tarder à "piquer". Il faut surtout essayer de bien gérer l'effort pendant environ 90mn. Car si on enlève les deux "replats" qui cassent le pourcentage moyen, on est très souvent au dessus de 10% et parfois 14 !!

Descente longue, et vertigineuse dans sa première moitié...
Descente longue, et vertigineuse dans sa première moitié...

Dans les derniers km le panorama est fabuleux (il parait !) mais au paroxysme de l'effort on ne le voit pas... Au sommet c'est la délivrance: la grande "statue" de Pantani et le ravito attendent les concurrents, mais beaucoup ne s'arrêtent pas et "enquillent" direct sur la longue et vertigineuse descente vers Demonte. Et si dans l'ascension on peut perdre beaucoup de temps, on peut également en perdre énormément dans cette descente quand on voit à quelle vitesse certains dévalent la pente !! D'ailleurs, certains ne sont pas arrivés en bas ! Une fois passé Demonte, quelques kilomètres de "répit" pour s'alimenter avant d'attaquer la dernière difficulté: la Madonna del Coletto (1305m), une ascension de près de 7km à 8% de moyenne où nos fidèles supportrices avaient posé leur vélo pour nous encourager. Au sommet, nouveau ravito, et nouvelle descente très tortueuse et piégeuse, mais une fois en bas on se dit que ça sent bon...! Il reste un peu plus de 20 bornes, mais "à bloc"...

Un repas bienvenu après l'effort...!
Un repas bienvenu après l'effort...!

Et dans mon groupe d'une vingtaine, une grosse chute en jette la moitié à terre à 15 bornes de l'arrivée ! Un peu plus tard c'est la délivrance et la satisfaction lorsqu'on pénètre sur la Piazza Galimberti où un nombreux public est rangé contre les barrières et acclame les arrivants quelque soit leur classement...: et c'est là une spécificité Italienne, car c'était la même chose dans toutes les ascensions et traversées de villages où les encouragements étaient incessants... L'Italie, un pays de vélo !!👍

Au final tous les V3C rentrent à bon port sans crevaisons ni chutes, ce qui ne fut pas le lot de tous(tes)

Après la course, retour en vélo ( à l'hôtel, pas à Bagnols !! )
Après la course, retour en vélo ( à l'hôtel, pas à Bagnols !! )

Belle perf' de Jonathan sur le "177", où malgré son inexpérience il termine 139ème ( et 17ème de sa catégorie) sur environ  600 partants (et beaucoup moins à l'arrivée !). Belle perf' également de Morgan qui améliore son temps par rapport à 2014. Florent, qui a perdu beaucoup de temps dans les "sévères"descentes, aurait mérité bien mieux en rapport des efforts consentis, en particulier après avoir participé à une échappée dès le début. Jean-Claude, pas obnubilé par le classement, a profité de tous les ravitos ce qui explique un temps un peu supérieur à 2014. Philippe était lui aussi très satisfait de sa prestation, et à raison..., car en 2014 il avait fait le "110". Et puis un petit coup de chapeau à nos trois lascars, Bernard, Robert et Jacky qui ont surmonté la douleur pour aller au bout; et ce n'était pas gagné d'avance👍👍. C'est pourquoi on est très déçu pour Robert qui a été oublié dans le classement alors qu'il arrive en même temps que Bernard... Mais j'ai modifié dans le classement club !

Lundi matin, on quite l'hôtel et l'Italie
Lundi matin, on quite l'hôtel et l'Italie

Sur le "110", on a également tous amélioré nos temps de 2014. Pour moi, 18mn de moins, 163 places de gagnées au scratch (117ème sur 1200 partants) et 7 places gagnées dans ma catégorie où je finis 3ème (sur 68 classés). Jean-Louis et Georges améliorent aussi leur temps et atteignent leur objectif de moins de 5h👍 Félicitations à tous nos "finishers"👍👏

En ce qui me concerne, pas de photo du podium car à l'heure des podiums on bouffait et je savais pas que j'étais 3ème de ma caté'...

Après un tel effort on avait bien mérité une paire de bières bien fraiches😋

Pour finir la journée, retour à l'hôtel en vélo et un dernier bon petit repas maison... Merci à Bernard de nous avoir dégoté cet hôtel où l'accueil et la bouffe furent parfaits..

Sur la route du retour un dernier petit "ravito" au restaurant de Serres... Fin d'un dur mais beau week-end !

Classements complets ici

Les classements par catégories ici

Toutes les photos ici (si vous en avez de la course faites les passer, car moi je n'ai que les miennes)

Althen-les-Paluds

Un "top5" pour Louis...

Louis, sans le maillot (il savait pas que les 5 premiers étaient récompensés !)
Louis, sans le maillot (il savait pas que les 5 premiers étaient récompensés !)

03 Juillet 2021

Alors qu'une bonne partie des coureurs étaient en Italie pour la Fausto Coppi, quatre V3C avaient fait le déplacement (un peu plus court !!) à Althen-des-Paluds pour participer à la première manche du challenge Bruno Mura, une épreuve qui se disputait sur une boucle de 8 km plate comme la main.

    En 3ème catégorie on trouvait Gilbert et Louis qui avaient 8 tours de circuit à parcourir. Pour Gilbert, c'était la reprise et l'occasion de reprendre du rythme une semaine avant le championnat national, alors que Louis avait repris la veille à Pertuis. Après une course rapide, mais où il est difficile de "sortir", c'est un peloton groupé qui arrivait au sprint: Louis, qui affectionne particulièrement ce genre de circuit, prenait une belle cinquième place, alors que Gilbert terminait dans le "paquet"...: bien pour une reprise !

    En "4ème caté", sur 7 tours, il y avait G2J et Eric, qui aiment tous deux bien cette course. Mais là aussi, difficile de s'échapper, et c'est au sprint que se disputait l'arrivée. Nos deux coureurs, bien placés à la "flamme rouge", se faisaient "enfermer" lors de "l'emballage" et se contentaient d'une place au coeur du peloton...

Pas de podium ce Dimanche, mais l'essentiel est ailleurs...: les courses ont enfin repris et la motivation revient... Et nos coureurs sont prêts !

Dommage que je n'ai pas de photos.... Si quelqu'un en a, merci de me les faire passer

Classement club ici

Pertuis-GP P. Fery

Louis y était...

30 Juin 2021

Le Samedi 26 Juin s'est disputé à Pertuis le Grand Prix Patrick Fery sur une boucle plutôt sélective de 6 km à parcourir 10 fois pour les 3ème catégories. Au départ il y avait un seul représentants du club, à savoir Louis, pour qui c'était la reprise (une grande partie des coureurs du club étaient le même week-end en Italie pour la "Coppi").

Après un bon départ, le rythme, la bosse et la route très dégradée par endroit (dommage !) ont eu raison de sa motivation... Il se rattrapera le lendemain à Althen !

Classements partiels ici

Lapierre GF Mt Ventoux

Trois V3C y étaient...

Dernier virage pour Jonathan...
Dernier virage pour Jonathan...

Jeudi 17 Juin 2021

Ce dernier Dimanche (13 Juin) se déroulait, au départ de Vaison-la-Romaine, la "Lapierre GF Mt Ventoux" dont l'arrivée était jugée au sommet du "Géant de Provence". Une très exigeante cyclosportive de 122 km et 3300m de dénivelé passant par le col de la Madeleine, le col de la Gabelle, les gorges de la Nesque, le col de ND des Abeilles, et en plat de résistance, la montée du Ventoux par Bédoin...: un menu lourd à digérer...! Mais cela n'a pas découragé trois coureurs du club, au solide appétit, qui n'ont pas hésité à faire le déplacement dans la cité des Voconces... Sur la ligne de départ, parmi les 1350 partants du "122km", on retrouvait donc Jonathan, pour qui c'était une grande première, Florent, qui a un "gros" passé de cycliste mais pour qui c'était la "reprise" après une longue interruption, et Oscar, qui avait débuté sa saison la semaine précédente par une victoire à Sault en Ufolep.

Florent en termine, Jo aussi...
Florent en termine, Jo aussi...

Et tous les trois ont bien tenu leur rang en terminant dans les 300 premiers sur 1320 coureurs classés. C'est le plus jeune, Jonathan, qui en terminant 109ème au scratch, se classe le mieux: il termine, en outre, 39ème de sa catégorie (sur 170)...: très belle performance, quand on sait qu'il y a guère plus d'un an il ne faisait pas de vélo...! Florent, quant à lui, termine 204ème au scratch et 19ème de sa catégorie (sur 245), et de son propre aveu il n'avait plus de jambes dans l'ascension du "Géant"...: pas étonnant après avoir été vacciné la veille ! Il a tout fait au mental et à l'expérience.

Oscar, déjà en forme...
Oscar, déjà en forme...

Oscar, qui est dans la même catégorie que Florent, termine à une belle 284ème place scratch et 31ème de la catégorie (sur 245)...:un classement plus qu'honorable pour lui qui n'est pas spécialement un grimpeur; mais sa ténacité à l'entrainement paye... En tout cas bravo à tous les trois👍👍

Et cette fois on espère que la saison est vraiment lancée... Rendez-vous la semaine prochaine à Althen-les-Paluds pour les rouleurs-sprinteurs et à Cunéo (Italie) sur la Fausto Coppi pour les grimpeurs !

- Quelques photos ici

 - les résultats club ici

- les résultats complets ici

Challenge Gardois VTT: 1ère manche

Morgan était à St Siffret...

A VENIR...

GP de Sault

Oscar d'entrée...!

Après ce long "intermède", les jambes étaient là
Après ce long "intermède", les jambes étaient là

Dimanche 6 Juin, c'était la reprise pour les courses... Oscar avait donc fait le déplacement à Sault pour cette épreuve Ufolep en 2 étapes organisée par le CS Cavaillon. Et il a bien fait...: il remporte au sprint, et en costaud, l'étape en ligne, et débute sa saison comme il avait terminé la précédente...!

Vous pouvez lire ci-dessous, son petit compte-rendu de course.

 

 

" Premier rendez-vous de l’année GP de Sault,

 Le matin, exercice incontournable (CLM) de 19 km à parcourir une fois, pour participer à la course organisée par le CC  cavaillon, sur un circuit casse pattes avec une belle bosse à l’arrivée.

 Mon dernier CLM remonte aux années 2000 lorsque J’ai démarré le vélo et sur une distance de 8 km

 J’ai eu beau essayer de gérer avec le capteur de puissance, je me suis mis dans le rouge rapidement, pour mieux finir, 15 /40 avec des participants super équipés.

Première course, première victoire...!
Première course, première victoire...!

 L’après-midi, course en ligne  (3 fois le circuit du matin)

Dès le départ, mes jambes me rappellent que la veille j’ai roulé le matin, que j’ai fait Sault, Chalet Reynard l’après-midi, et un resto le soir pour fêter un heureux évènement (mais je ne peux pas en parler pour l’instant).

Au deuxième tour, je remonte bien placé, les jambes reviennent, j’assure des relais , un concurrent de Sisteron me propose de sortir dans le dernier tour et j’accepte.

On arrive groupé au pied de la bosse pour le 3éme et dernier tour, je passe à l’attaque, je distance mes adversaires en haut de la bosse, sur le plateau je me retourne,j’aperçois un petit groupe 3,4 coureurs à ma poursuite.

Je lève le pied, ils reviennent sur moi, mais l’entente est difficile.

Le reste du peloton nous rattrape,nous voilà regroupés pour le dernier tour, quelques tentatives d’échappées sans succès.

On se regarde, à 1km de l’arrivée ça part tout azimut  et au pied de la bosse à 300 m de la ligne,je suis bien placé avant de virer à droite à 90° pour la dernière côte avant la délivrance.

Un coureur Islois (A. Fouques), qui finira deuxième, me met 10 mètres,et là je me dis c’est cuit, mais la bonne nouvelle de la veille décuple mes watts, à 20 mètres de la ligne je reviens sur lui et le passe... Première course, première "gagne"..."

Bravo et félicitations à Oscar qui avait gagné la "der"  2020 à Pertuis et qui remet ça pour la "first" 2021...👍 A bientôt avec nous en "3" !😉

Classements club ici

Classements complets ici