2016 < 2015 < 2014 < 2013 < 2012

Compét' 2017

       Sept < Aout < Juillet < Juin < Mai < Avril < Fév.Mars

La Drômoise

Un dernier podium pour finir la saison...

Magali, Olivier et moi dans le col du Rousset le Samedi
Magali, Olivier et moi dans le col du Rousset le Samedi

28 Septembre 2017

            Cette année la Drômoise fêtait son dixième anniversaire, et à cette occasion les organisateurs avaient rajouté une journée: en effet le Samedi était proposé un parcours de 126 km et 2600m de dénivelé sur le plateau du Vercors, via les cols du Rousset, de St Alexis, de La Chau, de la Portette, de la Bataille, de la Croix et de Marignac...! Un superbe parcours pour lequel je m'étais inscrit pensant qu'il y avait un classement sur les deux jours. Mais non...; il ne se faisait qu'en mode rando ! Et même en dedans on y laissait des forces !! Du coup avec Magali on s'est dit qu'on ferait l'ascension du Rousset et qu'on redescendrait... C'est ce qu'a fait Mag', avant de partir à contre-sens vers les cols de Marignac et de la Croix, direction Baufort/Gervanne où on logeait et où se tenait un des ravitos (bilan: 80 km et 1600m de dénivelé pour elle). Pour ma part en haut du Rousset, que j'avais escaladé avec Olivier du VC Les Angles, je me suis dit que j'allais "pousser" jusqu'au "ravito" de Vassieux-en-Vercors où, pour une fois, j'ai bien profité ! Puis on s'est dit qu'on pouvait monter jusqu'au col de la Chau qui surplombe le "village martyr" de Vassieux. Au col de la Chau, Olivier, qui avait un souci de Di2 et qui courait lui aussi le lendemain, décidait de faire demi-tour alors que je décidais de "pousser" encore jusqu'au col de la Bataille. Une fois au sommet, où la vue est magnifique, je regardais mon compteur et m'apercevant que j'avais déjà fait 60 bornes, je décidais de continuer... Manque de bol, je tombais sur un groupe qui se "tirait la bourre", et bien sur j'ai suivi jusqu'au second ravito à Baufort/Gervanne !

Dans le col de la Croix, puis celui de Marignac, que je comptais faire "tranquille", deux cyclistes du club de Montmeyran m'ont fait monter "pas tranquille"...! Bon, en même temps j'étais pas obligé de les suivre... Du coup une fois arrivé à Die j'étais quand même un peu entamé, et je me disais que le lendemain matin ça risquait de "couiner" dans le col de Pennes..

Philippe, Alex, Morgan et Thierry dans le col des Roustants
Philippe, Alex, Morgan et Thierry dans le col des Roustants

             Le lendemain sur la ligne de départ on était six du club dans la froidure du matin (9°) perdus parmi 2000 autres cyclistes, parmi lesquels Pierre Latour, d'AG2R, ch. de France clm 2017 et vainqueur d'une étape de montagne sur la Vuelta 2016. Il y avait Magali qui s'était inscrite sur la rando 84 km, Alex, Philippe, Thierry et moi sur le "119 km-2011m D+", et enfin Morgan qui se lançait sur le "147 km-2598m D+". Après un départ "full gas", où le compteur restait bloqué entre 40 et 50 km/h pendant 10 bornes, on attaquait la première difficulté de la journée, le difficile col de Pennes: dès la sortie de Barnave ça partait "à bloc", et comme prévu, dès les premiers lacets je "coinçais" ne pouvant suivre les premiers groupes. Les huit km d'ascension était un véritable calvaire, et au sommet je basculais à plus de 2 mn des premiers. Par contre Alex faisait une très belle ascension et basculait juste derrière moi, alors que Thierry, auteur lui aussi d'une belle montée, franchissait le sommet peu après, précédant Morgan et Philippe, tous deux bien en jambe. Malheureusement pour Philippe, il crevait peu après le sommet et perdait de précieuses minutes à "réparer"... Dommage pour lui ! Pour ma part, dans la longue et très sinueuse descente vers Aucelon, je perdais le contact avec le petit groupe où je me trouvais... Râlant !! Depuis ma "gamelle" en Janvier je suis beaucoup moins performant dans les descentes dangereuses ! Dans la remontée vers St Nazaire, puis la longue montée vers le col des Roustants je retrouvais un meilleur coup de pédale et on se retrouvait à une quinzaine, mais c'était trop tard. Alex, toujours fringant, suivait à quelques encablures au sein d'un petit groupe, précédant Thierry d'une paire de minutes, puis Morgan et enfin le malchanceux Philippe.

Après l'arrivée du "119km", en attendant Morgan...
Après l'arrivée du "119km", en attendant Morgan...

Après une très rapide descente vers La Motte-Chalançon, on filait vers La Charce avant d'attaquer les durs faux-plats qui conduisent à la bifurcation des deux parcours au niveau d'Establet. Là, Morgan et les coureurs du "147km" tiraient à droite vers le col de Rossas, alors que pour nous c'était à gauche direction le col de Prémol. Au sommet, on n'était plus qu'une dizaine et on plongeait plein gaz sur Luc-en-Diois où se profilaient les derniers faux-plats. Pendant ce temps, Morgan, sur le "long", après une rapide descente sur Valdrôme se tapait la montée vers Lesches-en-Diois avant de plonger à son tour vers Luc-en-Diois via une très sinueuse descente. Ensuite, passé Menglon, on attaquait les dix derniers kilomètres en léger faux-plat descendant, et là je restais très attentif, surveillant un coureur de ma catégorie, André Sainz, qui n'avait quasiment pas pris un relais de la course. Au rond-point de Die, je lançais le sprint, bien aidé par un coureur du club de St Rémy, S. Véran, avec qui j'avais été échappé sur la course de Grillon. Au final je terminais 46ème au scratch (sur 511 classés) et second de la catégorie (sur 81) derrière mon "éternel" rival et ami Marc Cartal de l'ASPE Savoie. Pour la première fois depuis 2014 je devais me contenter de la seconde place... Mais sans regret...: j'avais tout donné !

Le calvaire..., mais au bout le podium !!-------------------
Le calvaire..., mais au bout le podium !!-------------------

Une minute quinze plus tard c'est Alex qui finissait, améliorant son temps de 2016 de plusieurs minutes: il prenait la 59ème place au scratch et la neuvième de sa catégorie (sur 47)... Belle progression. Quelques minutes après c'est Thierry qui coupait la ligne, rentrant lui aussi dans le top100 en prenant la 76ème place scratch et la 25ème dans sa caté (sur 121). Plus tard c'est Philippe qui arrivait, à la 175ème place et 46ème de la caté (sur 151)... Sans cette foutue crevaison il aurait certainement lui aussi intégré le top 100...!

Un peu plus tard, c'était l'arrivée du "147km" remporté par le coureur de Bourg-en-Bresse Vincent Arnaud devant Pierre Latour d'AG2R: les deux "régionaux" !

Morgan prenait une très honorable 62ème place au scratch (sur 193 classés) et se classait 20ème de sa catégorie (sur 41) après une course très difficile.

Après la cérémonie des podiums c'était l'heure de passer à table pour déguster, entre autres, les fameuses ravioles de Romans...

Encore une excellente organisation du club cycliste de Die à tous point de vue: ravitos en nombre, sécurité au top, parcours du Samedi et du Dimanche magnifiques, ambiance très conviviale et cerise sur le gateau, une météo printanière... Vivement l'an prochain !!

Photos ici et ici

Classements club ici

Classements complets ici

Les Bosses de Provence

Le président et les Ayraud y étaient !

L'arrivée de J-Marc (dossard 2534)
L'arrivée de J-Marc (dossard 2534)

27 Septembre 2017

Le Dimanche 24, le même jour que la Drômoise (dommage !), se déroulait à Marseille "Les Bosses de Provence": une cyclosportive bien vallonnée comme son nom l'indique..;!

Au départ il y avait notre président Pascal, Arlette et Jean-Marc, les Ardéchois du club, et aussi Philippe qui sera lui au club la saison prochaine.

Pour Pacal la course n'aura duré qu'une paire de kilomètres: victime d'un petit souci de santé dès l'ascension de la Gineste, il était contraint à l'abandon.... Dommage ! On lui souhaite bien sur un rapide rétablissement.

Jean-Marc, qui avait choisi le "137 km", termine 283ème au scratch (sur 467 classés) et 14ème de sa catégorie (sur 42): pas mal pour quelqu'un qui n'avait pas pu rouler depuis quinze jours suite à une vilaine morsure par un chien...!

Arlette, sur le "93 km", termine 1051ème au scratch, laissant une centaine de concurrents derrière elle, et 69ème féminine (sur 84).  Quatrième de sa catégorie, elle rate le podium  pour une place...!

Philippe, notre futur licencié, pour son "retour" à la compétition ( sur le 93 km), termine 258ème au scratch (sur 1173 concurrents) et 9ème de sa catégorie (sur 85)... Pas mal pour une reprise !
Classements club ici

Classements complets ici

GP de Fontvieille

Pierre réussit sa "rentrée"...!

Retour réussi pour Pierre...!
Retour réussi pour Pierre...!

18 Septembre 2017

          La saison tire à sa fin, mais pour cette avant-dernière course de l'année on était encore huit coureurs du club au départ de ce Grand Prix de Fontvieille organisé par nos amis du VC Arles sur un beau circuit de 7km. Un circuit qu'aurait apprécié l'ami Daudet, non pas parce qu'il comportait une belle bosse suivie d'une jolie descente, mais parce qu'il passait devant son moulin !!

Il y avait là Valentin, en première catégorie, J-Louis, Philippe, Thierry et moi en troisième catégorie et enfin G2J, Georges et Pierre en "GS"; Pierre qui renouait à cette occasion avec la compétition après une très longue inactivité forcée...

Les "V3C" dans la fraicheur du matin avant le départ des "3"
Les "V3C" dans la fraicheur du matin avant le départ des "3"

         A 9h, par une température très frisquette, les "3" étaient les premiers à partir, suivis quelques minutes après par les "GS". Les "1ère" et les "2" partant à 10h45.

En "3" donc, c'est un beau peloton de cinquante coureurs qui partait à "l'assaut" des 9 tours de circuit. Si la première montée se faisait assez tranquille, dès la relance qui suivait la descente le ton était donné et le rythme s'accélérait. Les attaques se succédaient, mais toutes étaient "tuées dans l'oeuf", et l'élimination se faisait par l'arrière.

Malgré tout au sixième tour je sortais avec deux autres coureurs et on creusait un petit écart; je pensais que c'était la bonne. Mais on était repris huit km plus loin. Dans le dernier tour, avec Philippe on se laissait glisser à l'arrière de ce qui restait du peloton pour éviter tout risque lors du sprint, alors que J-Louis et Thierry au contraire se plaçaient à l'avant. Malheureusement, ils étaient quand même "enfermés" avant le dernier virage et ne pouvaient disputer le sprint pour la "gagne". Un sprint remporté par S. Dagault de Gardanne. On terminait tous dans le peloton...

Nos trois "GS" avant le départ...
Nos trois "GS" avant le départ...

           En "GS", le scénario était à peu près le même. Les attaques se multipliaient mais le peloton réagissait immédiatement. Georges et Pierre, très souvent à la tête du paquet, étaient très attentifs et "contrôlaient" les sorties, alors que "G2J" en vieux briscard se tenait bien à l'abri, d'autant plus que pour éviter une "montée" en "3" il n'avait pas intérêt à faire un podium !

Comme dans la course précédente, l'élimination se faisait par l'arrière et le sprint était inévitable... Un sprint lancé de loin et qui voyait la victoire de Y. Baudy (CC Chateaurenard), devant un coureur de Miramas et un étonnant Pierre qui prenait une superbe troisième place: un retour gagnant pour lui après d'interminables mois de galère. Georges finissait j4ème, alors que G2J terminait au coeur du peloton.

Valentin à l'attaque
Valentin à l'attaque

           En "1ère caté", la course partait tambour battant, et le rythme ne faiblissait jamais. Mais à l'instar des autres courses, les très nombreuses tentatives d'échappée étaient toutes annihilées par un peloton intransigeant. Malgré tout dans les derniers tours une cassure se produisait et le peloton se retrouvait scindé en deux; Valentin, piégé, devait fournir un gros effort pour "recoller" après un demi-tour de "chasse". Cette fois encore le sprint était inévitable. Et à ce petit jeux, c'est le coureur de Miramas Elian Curelli. qui s'imposait, Valentin terminant dans les premières places

Très belle organisation du VC Arlésien et de la municipalité de Fontvieille, tant au niveau de la sécurité que de "l'avant-course" et de "l'après-course" avec un très beau "buffet" en guise de conclusion.

Et puis un grand bravo à Pierre pour ce podium qu'il apporte au club. Un de plus; le 58ème de la saison...!

Photos ici et ici

Classements club ici

Classements ici

Merci à Claudine pour les photos

Grillon:"Souvenir Bouvard Hilaire"

On n'a pas fait le voyage pour rien...!

Les "3C" au départ: Didier, Yoann, G2J, Miguel et Domi (de g à d)
Les "3C" au départ: Didier, Yoann, G2J, Miguel et Domi (de g à d)

11 Septembre 2017

              Avec ce mistral de "ouf" à décorner les boeufs, il ne faisait pas bon mettre un cycliste dehors en ce Dimanche 10 Septembre. Et pourtant il y avait quand même une cinquantaine de coureurs, dont cinq membres du club ( Dominique, G2J, Miguel, Yoann et moi ), qui n'avaient pas hésité à rejoindre l'Enclave des Papes pour participer, à Grillon, à ce "Souvenir Bouvard Hilaire" disputé en mémoire de François décédé en vélo à l'age de 17 ans en Juillet 1989 dans la descente de Vinsobres.

Cette course était organisée par le VC Valréassien sur un circuit de 6,38 km dénué de difficultés topographiques, si ce n'est un "micro-talus" dans la traversée de Grillon, mais le violent souffle d'Éole valait largement une bosse !

J-Jacques (G2J) sur le podium des "5ème caté"----------
J-Jacques (G2J) sur le podium des "5ème caté"----------

                A 14h, ce sont les coureurs du groupe 2 (4,5,J1) qui partaient pour 10 tours de circuit (64 km), et il n'y avait pas de round d'observation, puisque dès les premiers km, deux téméraires se tentaient la belle: M. Mira (UC Sorgues) et JM Reynaud (VC Valréas). Au milieu du second tour, Yoann, qui renouait avec la compét', osait "sortir" dans la longue ligne droite où on prenait le vent pleine gueule pour tenter de revenir sur les deux échappés, mais il coinçait face à Eole et était repris dans le village. Sur la ligne droite qui filait vers l'arrivée (toujours dans le vent), je me portais en tête et mettais un coup d'accélérateur pour étirer le peloton et j'insistais longuement après la relance qui suivait: lorsque je me retournais un peu plus loin on n'était plus que quatre et la cassure était faite. Du coup on embrayait plein pot pour creuser l'écart et on revenait rapidement sur les deux téméraires: si Mira pouvait prendre les roues, ce n'était pas le cas de Reynaud et on se retrouvait donc cinq en tête; et je comprenais que ça allait aller au bout. En effet, outre Mira et moi, il y avait Miguel (vainqueur la semaine précédente à Canaules), S. Véran (VC St Rémy, vainqueur deux semaines avant à La Madeleine) et Pablo Roméro (VC Les Angles; second et troisième sur les deux mêmes courses)... Bref il y avait du "répondant" !

     L'entente étant parfaite, même si Mira passait un peu moins, on creusait vite un écart conséquent, et à trois tour de la fin, sentant que "j'avais les cannes",  je décidais de l'endroit où je porterai une attaque dans le final, pour anticiper le sprint, et faisant mienne la devise imprimé sur le cadre de R. Bardet: " Take the risk or lose the chance" !

Au bout de l'effort mais vainqueur, et Miguel complète le podium.
Au bout de l'effort mais vainqueur, et Miguel complète le podium.

A l'arrière, deux coureurs étaient sortis en contre: Albert Moya (VC Les Angles) et E. Bernard (UC Berg & Coiron), mais ils étaient pointés à environ deux minutes alors que le peloton naviguait à quatre minutes. Yoann sortait une deuxième fois du paquet, avec le coureur de Pierrelatte M. Gonzalès, et tous deux se retrouvaient en chasse-patate pendant quelques km avant d'être repris.

Dans le dernier tour, je commençais à calculer comment prendre mes relais afin de me retrouver en cinquième position à l'endroit où j'avais prévu de flinguer... Et ça tombait pile-poil ! A 1,2 km de la ligne, juste avant le "micro-talus", je sortais en force et creusait vite un écart que j'allais conserver jusqu'au bout. Et malgré une tentative de retour de Roméro et 300 derniers mètres difficiles je franchissais la ligne en vainqueur quelques secondes devant le coureur des Angles; Miguel venait compléter le podium devant Véran et Mira, ce dernier terminant premier des "5". Deux minutes plus tard, les deux "contres" en terminaient à leur tour et le peloton coupait la ligne à un peu plus de quatre minutes: Yoann prenait la dixième place et G2J la douzième (il finissait 3ème des "5ème caté"). Quatre coureurs au départ, et trois podiums à l'arrivée... Good job !!

Dom' 3ème de la course et premier en "2" et Valentin vainqueur.
Dom' 3ème de la course et premier en "2" et Valentin vainqueur.

              C'était ensuite au tour du groupe1 (1,2,3,J2) de partir à l'assaut des 12 tours. Et là non plus ça ne trainait pas. On assistait quasiment à un "copier-coller" de la course précédente ! En effet, très rapidement un quatuor parvenait à s'isoler en tête: il y avait là notre "pote" Valentin (Team Le Vigan-Mt Aigoual), S. Golgoumes (SJVC Montélimar), J. Chausse (UC Berg&Coiron) et D. Gevaudan (ATC Donzère). Domi, piégé, comprenait que c'était la bonne, et au prix d'un gros effort il parvenait à revenir seul sur les échappés: chapeau !

Les cinq s'entendant parfaitement, ils creusaient rapidement un écart important sur le peloton, un peloton qui s'était disloqué. Un premier groupe de contre naviguait à environ cinq minutes, puis il y en avait un peu de partout...

Dans le dernier tour, Valentin prenait lui aussi à son compte la devise de Bardet: à environ deux kilomètres de l'arrivée, dans la ligne droite "plein vent", il prenait le risque d'attaquer juste avant de prendre à droite et creusait tout de suite un petit écart qu'il allait falloir préserver jusqu'au bout. Bien sur Domi ne participait pas à la poursuite, et Valentin résistait, même si ça "toxinait" dur dans les cuisses, pour s'imposer en costaud, préservant quelques secondes sur la ligne. Dom', qui était "tassé" sur le sprint pour la seconde place, se contentait de la troisième: mais il s'imposait en "2ème caté". Good job là aussi...! Et un grand bravo à Valentin qui s'entraine toute la semaine avec nous et porte les couleurs du club en Ufolep.

Les podiums de chaque catégorie: les V3C en nombre...!
Les podiums de chaque catégorie: les V3C en nombre...!

A noter la très bonne organisation du VC Valréas, dont c'était la "première" en FSGT, et certainement pas la dernière et qui avait eu la très bonne idée de s'attacher les services d'André Gougeon, animateur fédéral FFC pour commenter la course; merci aussi au photographe pour les superbes photos de la course. Et merci aux "cadres" de la commission vélo de la FSGT-Gard qui ont apporté leur expérience

Et bien sur à l'heure des podiums, tout le monde avait une pensée pour François, parti trop tôt, et pour ses proches, dont Sabine qui remettait les trophées aux vainqueurs.

Photos ici  et  ici

Classements club ici

Classements complets ici

GP de Canaules

Victoire de Miguel et podium pour G2J...

Les 2/3 des "3C" au départ... Manque G2J et Miguel !
Les 2/3 des "3C" au départ... Manque G2J et Miguel !

04 Septembre 2017

Cette année pour ce "énième" Grand Prix de Canaules, Pierrot Lauraire, l'organisateur, avait innové en abandonnant le traditionnel circuit en triangle entre Savignargues, Puechredon et Canaules pour un autre "triangle" entre Canaules, Logrian et Les Gardies. En fait il avait ressorti des cartons le circuit qui se faisait déjà il y a une trentaine d'année, à savoir une boucle d'un petit plus de huit kilomètres sans difficultés notoires, si ce n'est un long faux-plat avec vent de face.

Et pour "inaugurer" ce circuit on était six coureurs du club: G2J, Georges, J-Louis, Miguel, Philippe et moi, accompagné par Jean-Claude, qui faute de pouvoir rouler en ce moment fait office de DS, et de photographe, comme Cathy qui était là aussi  !

Le groupe 2, qui rassemblait les "4,5", et une féminine, avait huit tours à parcourir soit 65 kms et s'élançait à 9h03 peu après les "1,2,3,J". Le premier tour était fait à un bon rythme mais à l'attaque du second tour, dans la traversée du village, une chute jetait à terre deux coureurs. Peu après un coureur du CC Le Boulou décidait de "prendre l'air" et s'assurait une petite avance, mais une avance qu'il faisait fructifier à chaque tour sans que cela n'émeuve le peloton !

Miguel s'impose largement au sprint...-----------------
Miguel s'impose largement au sprint...-----------------

Peu après la mi-course, alors que son avance approchait la minute, je décidais de mettre un coup d'accélérateur dans le faux-plat et j'insistais après la relance bien relayé par G. Jeanjean de Montagnac et aussi par Philippe. Et du coup dans le tour suivant le peloton reprenait le fuyard. Malgré plusieurs tentatives, vite reprises, dans les tours suivants je sentais qu'on s'acheminait vers un sprint. Dans l'avant-dernier tour une chute se produisait et malheureusement J-Louis en était victime: si il s'en tirait sans dommages corporels, il perdait néanmoins contact avec le peloton... Ca nous faisait un atout en moins pour le sprint !

Malgré une ultime attaque dans le dernier faux-plat, le peloton se regroupait dans les deux derniers kilomètres et le sprint était inévitable. A la sortie de la dernière courbe, Miguel qui s'était fait oublier, lançait le sprint de loin et résistait jusqu'à la ligne pour s'imposer brillamment et largement devant P. Romero du VC les Angles et P. Roux du TMB ST Aunes.

Deux beaux podiums...
Deux beaux podiums...

Super !! Il confirme ainsi sa belle 4ème place de La Madeleine il y a deux semaines. J-Jacques, qui termine dans la première partie du peloton, prend la 3ème place des "5ème caté", battu de peu par l'inusable et inoxydable Alain Gadenne du CC Le Boulou. Finissant juste derrière, Georges reste au pied du podium des "5" après avoir été en vue sur la course. Avec Philippe on a regardé le sprint de l'arrière et on finit en queue de paquet alors que J-Louis termine une minute après, suite à sa chute: mais l'essentiel est qu'il ne ce soit pas blessé !

Dans la course des "1,2,3,J", qui se disputait sur 10 tours, c'est Christophe Philibert (CG 13) qui l'emporte alors que notre ami Valentin termine 4ème.

Encore une journée plutôt faste pour nos couleurs...

Photos ici et ici

Classements club ici

Classement complet ici

Merci à Cathy, Stéphanie et J-Claude pour les photos