2016 < 2015 < 2014 < 2013 < 2012

Sorties, stages, etc... 2017

                  Juin < Mars-Avril-Mai < Janv-Févr

Stage Hte Savoie

Quelle semaine...!

Col de la Colombière
Col de la Colombière

22 Juin 2017

Et voilà... Un de plus !

Le stage à St Jean-de-Sixt (Hte Savoie) est déjà terminé et fait donc parti du passé... Mais un passé heureux et inoubliable ! Quelle semaine...!

Tout avait commencé le Samedi 10 Juin sur le coup de 19h dans la salle d'accueil du centre de vacances Forgeassoud qui domine st Jean-de-Sixt et, plus bas dans la vallée, le Grand-Bornand. Autour d'un pot d'accueil, François, l'animateur, nous présentait le fonctionnement et les infrastructures du centre: et tout de suite on sentait qu'on allait s'y plaire... Piscine intérieure, sauna, jacuzzi, bar, appartements XXL avec petite terrasse privative, cadre superbe avec vue imprenable sur la chaine des Aravis, etc, etc... Si la météo était de la partie on allait passer une semaine formidable: et elle l'a été !

Plateau de Solaison: en attendant les coureurs
Plateau de Solaison: en attendant les coureurs

Le Dimanche matin départ à 10h pour la première sortie: on avait profité de l'arrivée de la dernière étape du Dauphiné sur l'inédit plateau de Solaison pour "ajuster" notre circuit. Pour commencer, au bout de 500m, un "petit" talus assassin qui faisait gonfler prématurément les cuisses, puis 3 km de descente jusqu'au Grand-Bornand où on attaquait aussitôt le col de la Colombière (1613m): une ascension de 11 km à 6% de moyenne avec les trois derniers km plutôt pentus. Mais une bonne entrée en matière. Au sommet regroupement et photo souvenir avant d'attaquer la descente vers Scionzier. Peu après Le Reposoir on prenait à gauche pour monter vers Mont-Saxonnex via quatre kilomètres très pentus, puis à Brizon, encore à gauche pour l'ascension vers le plateau de Solaison... Et là ça grimpe ! Ça va faire des dégats chez les coureurs car l'ascension finale fait 11,3 km à 9,2% de moyenne ! Et effectivement lorsqu'ils passent devant nous à 800m de l'arrivée il y en a de partout: ils sont un par un et le plus gros "paquet" (hors gruppetto) est constitué de trois coureurs...! Superbe arrivée.

Ensuite on se "régale" dans la descente vers Thuet, en même temps que les "pros" qui redescendent tous en vélo. Puis retour vers St Jean par Le Petit-Bornand. JJT a rajouté le plateau des Glières (une tuerie) en rentrant, alors que Solange, Bernard et JC sont rentrés par la Colombière.

Bilan de la journée: 83 km (seulement) et 2260m de dénivelé (clique sur le profil)

Début du col du Marais: G2J emmène le groupe...
Début du col du Marais: G2J emmène le groupe...

Le Lundi, vu les températures quasi caniculaires, on a avancé le départ à 9 heures. Et cette fois on démarre par dix bornes en descentes en direction de Thones... C'est mieux pour la digestion !

Une fois à Thones, on prend à gauche et on attaque le petit col du Marais, puis on enchaine avec le col de l'Epine (facile de ce côté) et, après la rapide et longue descente sur Marlens, on s'attaque au gros morceau de la journée, le col de l'Arpettaz. Et après une paire de bornes d'ascension, dans la traversée du hameau de Mont Dessous, c'était la "tuile"...! Une goulotte de protection électrique non signalée, et imposante, provoquait la chute de "Dédé"... Et petite cause, grands effets...! Outre les dégâts corporels, qui n'auraient certainement pas empêché le "Dède" de continuer, il y avait aussi de la casse matérielle avec la patte et le dérailleur arrière hors d'usage: fin de la sortie pour le "Foppe".

En route vers le col de l'Arpettaz
En route vers le col de l'Arpettaz

Avec Bernard on décidait de faire demi-tour pour aller chercher un véhicule de rapatriement pendant que le reste de la troupe continuait la sortie via le col de l'Arpettaz (long, difficile et majestueux) et le col des Aravis par Flumet. Pour Bernard et moi c'était donc le col de l'Epine par Marlens ( bien plus dur que l'autre côté) et la longue remontée de Thones vers St Jean. Une fois arrivés, Bernard se transformait en ambulancier et repartait récupérer le blessé et sa monture, alors que je prenais le circuit à l'envers pour aller récupérer le groupe de l'autre côté des Aravis....

Bilan de la journée: 96 km et 2460m de dénivelé. Pour André ça aurait pu être plus grave, même si sa semaine était "plombée" !

Mardi, pour la journée "récup", toujours départ à 9 heures, mais cette fois on est un peu moins nombreux: quelques-uns ont pris un jour de repos et Dédé est allé à Annecy voir un marchand de cycles. Et comme la veille, départ en descente vers Thones, puis direction le petit col de Bluffy et en bas le groupe se séparait en deux. Une partie attaquait l'ascension de la Forclaz de Montmin et les autres prenaient la route des bords du lac. Pour les "grimpeurs", le final (3 km) de la Forclaz est costaud; quasiment toujours entre 11 et 12%... Pas l'idéal pour une journée récup' ! Et la descente sur Vesonne est pas mal non plus !!

Col de la Croix-Fry et col de Bluffy
Col de la Croix-Fry et col de Bluffy

En bas on "récupère" le parcours commun et on file sur St Férréol, puis le col des Essérieux et le col du Marais. Dans la descente, peu avant Thones, on enquille à droite pour attaquer aussi sec le col de La Croix-Fry via Manigod avec ses sept derniers km plutôt pentus, puis peu après le sommet on prend à droite pour aller "chercher", à moindre frais, le col de Merdassier... Deux cols pour le prix d'un !!

Restait plus qu'à redescendre sur La Clusaz et remonter au gite.

Bilan du jour: 88 km et 2080m de dénivelé... Tu parles d'une journée récup' !! Va pas dire ça à mes jambes !

Mercredi, départ vers La Clusaz et début du col des Aravis jusqu'au lieu-dit Les Etages où on prend à droite vers la Croix-Fry. Au sommet on bascule dans la très rapide descente, et à Manigod on prend une route "improbable" qui nous amène au pied de la première "tuerie" du jour: le col de Plan Bois (jamais entendu parlé !!) dans la montagne de Sullens: seulement 5 kms mais du "lourd"... Et encore, on l'a monté par le côté le plus facile !! Après une très pentue descente, on rejoint Thones, on se retape une nouvelle fois la remontée vers le col de St Jean-de-Sixt où quelques-uns disent stop ! Mais la majorité en veut pour son argent et on redescend sur Le Grand-Bornand où JJT nous a déniché la seconde tuerie du jour: 6,8 km entre 10 et 14% avec quelques "replats" à 7-8% !! Le col des Annes... Et pendant toute la montée je me disais que j'en étais vraiment un, pour ne pas m'être arrêté à St Jean !

Bilan journalier: 74 km et 2280m de dénivelé..., et les "cannes" en vrac ! (cliquer sur le profil)

Le final et le sommet du col de Romme
Le final et le sommet du col de Romme

Jeudi pour la cinquième sortie, c'est un peu à la carte. Avec le groupe le plus important on repart en descente puis en faux-plats descendants en direction de St Pierre-en-Faucigny où on bifurque à droite en direction de Scionzier et Cluses. Là on attaque "plein pot" le col de Romme (9 km à 9% de moyenne) avec le premier km à 11%... Ça calme !! Au sommet la vue est magnifique tant d'un côté que de l'autre. Après une "pause fontaine", on descend jusqu'au Reposoir où on enchaine sans répit les 7 derniers km du col de la Colombière avant de plonger sur le Grand-Bornand à vitesse V et d'enchainer la remontée vers St Jean.... Ouf !

Bilan  de ce Jeudi: 76 bornes et 1800m de dénivelé

JJT et Claude dans le Semnoz avec le lac d'Annecy en fond...
JJT et Claude dans le Semnoz avec le lac d'Annecy en fond...

Pour le dernier jour, départ en direction d'Annecy où, après un petit "viron" en ville, on s'attaque à l'ascension du Semnoz (ou Crêt de Chatillon) où Quintana avait remporté sa première étape sur le Tour en 2013. C'est d'ailleurs la seule fois où le Tour y est passé: il aurait du y passer aussi en 1998, mais ce jour là les coureurs avaient neutralisé la course pour protester contre les pratiques policières suite à l'affaire Festina. Après la longue descente, les chasseurs de cols ajoutent, à moindre frais, le col de Leschaux à leur tableau de chasse, et on descend jusqu'à St Jorioz où on va chercher la superbe piste cyclable qui fait le tour du lac, mais se prolonge aussi vers Ugine; et on la prend jusqu'à Vesonnes, où on "tire" vers St Férréol avant de regrimper le col du Marais puis une nouvelle et dernière fois le col de St Jean-de-Sixt. Cette fois c'était vraiment terminé...!

Bilan du jour: 116 km et 2250m de dénivelé

La Colombière: Joël, Bernard, J-Paul, M-Hélène
La Colombière: Joël, Bernard, J-Paul, M-Hélène

Le "Dède", qui, grâce à l'implication du vélociste d'Annecy, avait pu récupérer une patte et un dérailleur, avait enfin pu faire une sortie avec Dany: col des Aravis, recto et verso, et col de la Croix-Fry.

Ce dernier jour nous a aussi permis de voir passer les coureurs du "Tour de Savoie-Mt Blanc" lors de la 2ème étape (Val Cenis - Cluses) remportée par le grand espoir Colombien Egan Bernal qui en sera le vainqueur final.

Bernard, JC et aussi Jacky profitent aussi de ce dernier jour pour aller à La Clusaz essayer les derniers modèles Canyon, disponibles sur le stand que la marque Allemande a installé dans la station... Essai concluant d'après les intéressés...

Bien sur, comme lors de chaque stage, il y avait un groupe de randonneurs(ses) important, et eux non plus n'ont pas chômé... Vous pourrez le constater sur la vidéo de Michel qui leur fait la part belle cette fois... En effet, Michel ne pouvant toujours pas rouler, il a beaucoup randonné et filmé...!

Et voilà terminée une superbe semaine, une semaine qui n'aurait pu être sans l'implication de Bernard (réservations, logistique, météo au top !!) et de JJT qui, en connaisseur du coin, avait concocté ces magnifiques et éreintants circuits... Merci à eux, ainsi qu'à tous les participants(tes) pour leur bonne humeur ayant contribué à la chaleureuse ambiance de ce séjour. Merci aussi à G2J pour la gestion impeccable de "l'après-vélo"...!

Petit clin d'oeil à Sylvain, le Vosgien, qui a partagé toutes nos sorties.

Bilan sportif total du séjour: 533 km et 13130m de dénivelé (un peu plus pour certains, un peu moins pour d'autres)

Photos et vidéo ici